Camer.be
Cameroun: Un important arsenal de guerre récupéré par les sécessionnistes dans le Nord-ouest :: CAMEROON
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Camer.be : Y. T
  • jeudi 23 août 2018 10:31:00
  • 22578

Cameroun: Un important arsenal de guerre récupéré par les sécessionnistes dans le Nord-ouest :: CAMEROON

La branche armée des sécessionnistes de la localité de Furu-Awa dans la Menchum a surpris mercredi dernier l'armée camerounaise dans son camps de regroupement et a pu à travers un opération baptisée « Menchum Coba Coba One » ratissé ce camp avec au menu de nombreux soldats blessés et un important arsenal de guerre de l'armée camerounaise saisie par des sécessionnistes

L’information est confirmée à camer.be par un adjudant chef de Benakuma commune du Cameroun située dans la région du Nord-Ouest et le département du Menchum, à proximité de la frontière avec le Nigeria, qui a requis l'anonymat .

« Après de violents affrontements entre les sécessionnistes et les forces de défense et de sécurité, un important stock d’armes a été récupéré et 5 soldats blessés».

Toujours selon notre informateur, ces soldats la veille avaient été appâtés par des prostituées sécessionnistes avec qui ils ont passé la nuit et ont dû boire du somnifère traditionnel .

C'est très tard dans la nuit que les sécessionnistes en ont profité pour dépouiller les soldats camerounais de tout ce qu'ils avaient dans leurs réserves. Argent, téléphones portables, armes de guerre et munitions etc. Il faudra souligner que plusieurs d'entre eux se sont réveillés étant nus. Leurs uniformes ayant été emportées par des sécessionnistes.

Un militaire "a été torturé et enterré" le 14 août dans la localité d'Ediki, dans le Sud-Ouest anglophone, par des personnes soupçonnées d'être des séparatistes anglophones, a affirmé une source proche des services de sécurité.

Les deux régions anglophones -sur les dix que compte le pays- sont confrontées à une grave crise sécuritaire depuis fin 2016.

Les combats entre soldats et séparatistes y sont devenus quasi quotidiens. 109 membres des forces de l'ordre et de sécurité y ont été tués, selon le gouvernement.

Plusieurs centaines de civils auraient perdu la vie dans ce conflit, selon des ONG. Le nombre de victimes enregistrées chez les séparatistes n'est pas connu.

23août
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE
Vidéo