Camer.be
Allemagne - Afrique: L´initiative Germano-Africaine pour la Jeunesse s´est tenue à Bonn :: GERMANY
ALLEMAGNE :: POLITIQUE
  • Camer.be : ISSA-BEHALAL
  • dimanche 03 juillet 2016 13:50:21
  • 5165

Allemagne - Afrique: L´initiative Germano-Africaine pour la Jeunesse s´est tenue à Bonn :: GERMANY

"Connecter les horizons. Apprendre les uns des autres. Modeler ensemble". Tels sont les principaux objectifs que se sont fixés l´Union Africaine et l´Allemagne en faveur de leurs jeunesses respectives. C´était lors du  lancement officiel de l´initiative Germano-africaine pour la Jeunesse, AGYI,  les 30 juin et 01 juillet 2016 à Bonn, en Allemagne.

En ouverture des travaux dans la mythique salle de l´ancien parlement allemand devant plusieurs centaines de participants, pour la plupart des jeunes allemands et des jeunes venus de l´Afrique, mais aussi des représentants de nombreuses associations et institutions en charge avec la jeunesse, Hannelore Kraft, ministre-présidente de la Rhénanie du Nord-Westphalie, a d´entrée de jeu planté le décor en indiquant que "nous ne vivons pas dans des mondes différents, mais nous vivons dans un même monde", d´où "notre responsabilité mondiale envers la jeunesse". Elle a félicité l´engagement chaque année de près 7000 jeunes volontaires allemands dans des projets á l´étranger, ainsi que les partenariats avec le Ghana et le Rwanda".

Pour sa part, Dr. Gerd Müller, ministre allemand de la Coopération économique et du développement, est revenu sur la genèse d´une action entre la jeunesse allemande et celle du continent africain. Tout part du constat poignant selon lequel "une bonne partie des réfugiés est constituée de jeunes africains". "Il ya un an, dit-il, j´avais discuté du projet avec madame Zuma, présidente de la commission africaine, pour savoir ce que nous pourrions initier ensemble car, il ne suffit plus seulement d´accueillir ces réfugiés dans nos différents pays, mais surtout comment les amener á rester dans leurs pays en leur offrant des structures d´épanouissement meilleur". Pour cela, nous devons massivement investir en Afrique car nous ne pouvons pas construire des barrières autour de nos Etats pour empêcher l´immigration".

Pour le ministre allemand, les causes de cette situation sont multiples." Nous devons construire un monde sans famine car la famine est un meurtre". Le climat, les énergies renouvelables, l´incivisme des multinationales en Afrique, les conditions de fabrications de certains produits, tel le textile, ont aussi meublé son discours.

Clôturant le cycle des discours de ce vendredi 30 juin 2016, Dr. Martial De-Paul Ikounga, commissaire de l´Union Africaine aux ressources humaines, à la Science et à la Technologie, " je ne croyais pas que je trouverai autant de jeunes dans la salle, mais cela est significatif au sein de l´Union Africaine, de l´Afrique que nous voulons, mais aussi du monde.

Non sans vouloir directement répondre au ministre allemand de la coopération sur l´accueil de tant de refugiés sur son sol, le commissaire africain a signifié sa peine en ceci qu´" ayant à l´esprit que si la migration pèse sur l´économie de votre pays, elle pèse davantage encore sur le pays qui perd son enfant dans une longue transhumance. Une telle perte de ses compétences, de ses bras ne peut pas permettre á l´Afrique de se développer. Cela montre que de tels programmes sont nécessaires si ces jeunes restaient chez eux. D´où son appel aux trois pays-pilotes retenus pour expérimenter les programmes d´échanges jeunes entre l´Afrique et l`Allemagne (Afrique du Sud, Bénin et Tanzanie) á une prise de "conscience vis à vis de leur partenaire allemand et envers d´autres jeunes des autres pays africains. Car la bonne exécution des différents projets d´échange, surtout leur réussite ouvrira la porte á d´autres pays africains.

 
 

Outre les différents forums et échanges B2B, un débat public  autour du thème "l´échange entre les jeunes comme facteur d´un partenariat global" va réunir plusieurs panélistes dont le très jeune (34 ans) et nouveau ministre béninois de la jeunesse et du sport, Oswald Homeky, de la secrétaire Exécutif de Tanzanie, Beng´I Mazana Issa, du représentant Afrique du gouvernement allemand, Günter Nooke.

Le Cameroun était représenté á cette conférence par Bertrand Toumi, directeur fondateur de l´institut Der Erfolg; un institut de langue allemande et par Jean Léopold Leumassi de l´association Educational Network Cameroon, tous deux basés à Yaoundé. Ce dernier a animé le forum 5 sur le thème" Capacity building for African actors: The role of education for sustainable developpement". Il était assisté de monsieur Jim Taylor de la Wildlife and Environment Society of South Africa (WESSA).

Au final, les associations Young Beninese Leaders Association( YBLA) du Bénin, Wildlife and Environment Society of South Africa (WESA) et Tanzania Youth Coalition ont été retenues par l´Union Africaine et l´Allemagne. Elles ont 3 ans pour implimenter les programmes de l´Initiative Germano-Africaine pour la Jeunesse,AGYI. Elles seront encadrées par l´Union Africaine et la Deutschen Gesellschaft für internationale Zusammenarbeit, GIZ.

 

 

03juil.
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE
Vidéo