CAMEROUN :: Crise anglophone : Niat et Cavaye pour dsamorcer le 1er octobre :: CAMEROON

CAMEROUN :: Crise anglophone : Niat et Cavaye pour dsamorcer le 1er octobre :: CAMEROON

CAMEROUN :: Crise anglophone : Niat et Cavaye pour dsamorcer le 1er octobre :: CAMEROON
CAMEROUN :: Crise anglophone : Niat et Cavaye pour dsamorcer le 1er octobre :: CAMEROON
Le président du Sénat et celui de l’Assemblée nationale en sapeurs-pompiers pour éviter l’embrassement le jour anniversaire de la Réunification.

Une « séance de travail extraordinaire » hier au Palais des congrès de Yaoundé. L’initiative est du président du Sénat, Marcel Niat Njifenji. La 2ème personnalité du pays dans l’ordre protocolaire de l’Etat a réuni « en urgence » ce 27 septembre en fin d’après-midi, une trentaine de sénateurs sur le thème de la «situation socio-politique préoccupante qui prévaut dans [notre] pays en ce moment».

« Depuis un an en effet, nous avons noté dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, l’existence d’un mouvement de mécontentement avec à la base, des revendications de type corporatistes portées par les avocats et les enseignants », a posé le président du Sénat, près de trois heures après une réunion convoquée pour 15h. Le constat établi, Marcel Niat Njifenji estime que « le Sénat, la 2ème institution de l’Etat, ne peut rester indifférent face à cette situation ». D’où cette séance de travail extraordinaire «afin que [notre] institution parle d’une seule et même voix pour condamner tous les actes de violence et particulièrement, la remise en question des institutions établies».

Aussi, rejette-t-il toute idée de «sécession». Des éléments de langage quasi similaires à ceux utilisés par Cavaye Yéguié Djibril, 24 heures plus tôt. Le président de l’Assemblée nationale avait lui, choisi le cadre d’une réunion du bureau de «l’Auguste chambre» pour marquer l’inquiétude de l’institution face aux appels à la sécession du pays le 1er octobre prochain ; date anniversaire de la Réunification du Cameroun. Les députés ont dénoncé «la tentative de partition du Cameroun telle que projetée pour le 1er octobre 2017» et mis en garde contre toute tentative de déstabilisation de « l’ordre constitutionnel ».

La 2ème et la 3ème personnalité de la République sonnent ainsi du cor à la veille d’un 1er octobre annoncé crucial dans la crise anglophone. Marcel Niat Njifenji et Cavaye Yéguié Djibril ajoutent de fait, leurs noms à la longue liste de personnalités envoyés pour  apaiser les tensions. Depuis près d’un an déjà, Yaoundé n’a eu de cesse d’instruire missions et émissaires pour calmer la situation dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Initiatives qui sont finies en eau de boudin.

A côté du Premier ministre agissant également comme cadre du parti au pouvoir, il y a eu la mission ministérielle dirigée par son directeur de Cabinet Ghogomu Paul Mingo, mais également des délégations du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), des chefs traditionnels et d’élus locaux. Sans oublier les missions d’explications à l’étranger. Alors que le 1er octobre approche, ce sont les deux présidents des deux Chambres du Parlement qui montent au créneau pour tenter d’éviter le pire dimanche prochain.

Des appels lancés en l’absence du président de la République. Depuis le 22 septembre dernier et suite à son passage à la tribune des Nations unies à la faveur de l’Assemblée générale de l’organisation internationale, le chef de l’Etat Paul Biya a disparu des radars. Des informations que Mutations n’a pas été en mesure de confirmer indiquent que le VP-CAL Boeing 777 affrété par la présidence de la République pour le voyage New yorkais du président Paul Biya, a atterri le 26 septembre dernier à 8h 50 minutes à l’aéroport international de Genève (Suisse) puis, est reparti une quarantaine de minutes plus tard pour le Luxembourg, sans son illustre passager.

© Source : Mutations : Ludovic Amara

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Attack: Aboubacar hattrick, Storm proof (vidéo)
Attack: Aboubacar hattrick, Storm proof (vido)
Facebook
réclame
Ruth KOTTO RACONTE SON VOYAGE DES USA by SOPIEPROD TV
évènement
CAMEROUN :: Crise anglophone : Niat et Cavaye pour dsamorcer le 1er octobre :: CAMEROON
actuellement sur le site