CAMEROUN :: Adoum Gargoum traîne son camarade du Rdpc au tribunal :: CAMEROON
CAMEROUN :: Adoum Gargoum traîne son camarade du Rdpc au tribunal :: CAMEROON

CAMEROUN :: Adoum Gargoum traîne son camarade du Rdpc au tribunal :: CAMEROON

CAMEROUN :: Adoum Gargoum traîne son camarade du Rdpc au tribunal :: CAMEROON
CAMEROUN :: Adoum Gargoum traîne son camarade du Rdpc au tribunal :: CAMEROON
Ce dernier est accusé d’avoir proféré à son endroit des menaces et des insultes.

Les 4 et 5 septembre dernier, Alhadji Bichara Raïs a déféré aux convocations de la compagnie de gendarmerie de Kousseri, laquelle avait été saisie quelques jours plus tôt par une enquête préliminaire par le procureur de la République. Celle-ci faisait suite à une plainte du ministre délégué auprès du ministre des Relations extérieures en charge du monde islamique, Adoum Gargoum. Ce dernier, président de la commission départementale permanente du Rdpc pour le Logone et Chari, accuse son camarade de parti, conseiller municipal du Rdpc à la commune de Kousseri et membre du bureau de la section Rdpc de Kousseri, d’avoir proféré à son endroit des menaces et des insultes au cours d’une rencontre tenue à la miaoût 2017 à Kousseri. 

En effet, faisant suite aux instructions de Cavaye Yeguié Djibril, président de la commission régionale du Rdpc pour l’Extrême-Nord, de régler le différend politique qui oppose deux factions du Rdpc dans l’arrondissement du Logone et Chari, Adoum Gargoum avait convoqué toutes les parties prenantes à Kousseri à la mi-août 2017 pour fumer le calumet de la paix. «Le ministre a profité d’une réunion de restitution à Kousseri le 12 août 2017 pour faire asseoir, le lendemain, autour d’une table, les deux clans qui se déchirent dans le Logone Birni depuis les opérations de renouvellement des organes de base de 2015», explique Ahmat, un militant local. 

C’est un secret de Polichinelle que dans le Logone Birni, la faction d’Ibrahim Abakar croise le fer avec celle du maire Dana Haman. Les partisans du premier reprochent au second d’avoir été élu sans gloire à la tête de la section avec la complicité du comité central à Yaoundé. Depuis, le Rdpc est plombé dans cette unité administrative. La réunion convoquée par le ministre Adoum Gargoum visait donc à rapprocher les points de vue et à refermer cette parenthèse politique. 

«D’entrée de jeu, le ministre a planté le décor de la rencontre. Lorsque Alhadji Bichara Raïs a pris la parole, il a critiqué l’approche du ministre en déclarant qu’il aurait été judicieux pour lui de rencontrer d’abord séparément chaque partie, de cerner correctement ce qui les oppose, avant de venir les faire asseoir autour d’une table. Que sa démarche du moment ne pouvait guère produire de résultats positifs», informe un participant à la rencontre. D’après plusieurs sources, le responsable départemental du Rdpc a peu goûté cette sortie et a alors rétorqué en substance à son camarade : «toi Bichara, depuis quand a tu déjà réussi à réconcilier des gens». 

Piqué au vif, Alhadji Bichara Raïs se lance alors dans un long monologue pour démentir les propos du ministre. «Il lui a dit séance tenante l’avoir déjà réconcilié, lui et certains responsables locaux du Rdpc lors d’une élection présidentielle où le ministre avait la charge de repartir des fonds de campagne. Et que l’affaire portait sur un différend financier où le ministre serait tout de même resté avec la somme de 5.000.000 FCFA», soupire un participant à la rencontre. 

Il est ressorti des propos d’Alhadji Bichara Raïs qu’Adoum Gargoum aurait indument perçu 5.000.000 FCFA de sa formation politique. C’est pour laver son honneur que le ministre Adoum Gargoum a donc saisi la justice. L’intéressé, joint au téléphone, le confirme clairement. «Oui j’ai saisi la justice, et j’attends qu’elle se prononce sur cette affaire», a-t-il indiqué. En réalité, cette affaire entre deux camarades du parti cache un malaise profond au sein du Rdpc dans le Logone et Chari. «La plainte du ministre contre Bichara n’est que l’arbre qui cache la forêt. Il pense que Bichara est téléguidé par ses ennemis politiques, et par cette plainte, il leur passe un message, à savoir qu’il ne se laissera ni intimider ni humilier. Vivement que la sérénité revienne dans nos rangs», confie Mahamat Abicho, militant du Rdpc. 

© Source : L’OEIL DU SAHEL : Issa Batan

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Fécafoot: Me Dieudonné Happi fait le ménage
Fécafoot: Me Dieudonné Happi fait le ménage
Facebook
réclame
partenaire
CAMEROUN :: Adoum Gargoum traîne son camarade du Rdpc au tribunal :: CAMEROON
Christophe FOTSO MAISON DE LA DIASPORA PÔLE EUROPE A BERLIN INVITE SOPIEPROD
évènement
CAMEROUN :: Adoum Gargoum traîne son camarade du Rdpc au tribunal :: CAMEROON
actuellement sur le site