NIGER :: une mobilisation de grande envergure contre Boko Haram

NIGER :: une mobilisation de grande envergure contre Boko Haram

NIGER :: une mobilisation de grande envergure contre Boko Haram
NIGER :: une mobilisation de grande envergure contre Boko Haram
Les ministres des Relations extérieures et de la Défense du Cameroun, six ministres des Affaires étrangères et de la défense africains et les représentants des sept autres pays ont pris part hier 20 janvier à Niamey à une réunion d’évaluation de la rencontre du 17 mai 2014 sur la sécurité au Nigeria

Un front commun contre Boko Haram. C’est le principal sujet  qui a regroupé  les ministres des Affaires étrangères et de la Défense de six pays africains et des représentants de sept autres États. Selon des sources  d’informations bien informées, il s’est agi surtout  d’évaluer  les résolutions du sommet de Paris du 17 mai 2014 sur la sécurité au Nigeria, de la rencontre des ministres des Affaires étrangères qui avait suivi le 12 juin à Londres et de celle d’Abuja au Nigeria du 3 novembre dernier.

Il a aussi été question de finaliser un projet de résolution à soumettre à l’Union africaine (UA) et au Conseil de sécurité des Nations unies en vue de mettre en place un cadre juridique approprié pour la lutte contre Boko Haram. Après ces différentes réunions, le groupe terroriste multiplie ses attaques, au Nigeria, à l’Extrême-Nord du Cameroun et le long de la frontière entre le Niger et le Nigeria.  Mais l’opérationnalisation des actions communes des États concernés par les attaques terroristes est encore attendue.

La délégation camerounaise était conduite aux assises de Niamey par le ministre des Relations extérieures, Pierre Moukoko Mbonjo.  Elle comprenait le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense, Edgard Alain Mebe Ngo’o. Leurs homologues du Bénin, du Niger, de Guinée équatoriale, du Tchad, des représentants du Nigeria, et des représentants de sept autres pays : Allemagne, Canada, Chine, Espagne, États-Unis, France, Royaume-Uni prenaient part aussi aux travaux. Il avait également la présence de représentants d’organisations comme l’Union européenne, l’Union africaine et de la Commission du Bassin du Lac Tchad (CBLT) etc.

CRTV : Dieudonn Zra
© CRTV : Dieudonn Zra

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@