Camer.be
CAMEROUN :: Présidentielle 2018: L´âge, la longévité ou l´expérience, aux électeurs de décider :: CAMEROON
CAMEROUN :: POLITIQUE
  • Camer.be : Issa Behalal
  • jeudi 13 septembre 2018 10:14:00
  • 1370

CAMEROUN :: Présidentielle 2018: L´âge, la longévité ou l´expérience, aux électeurs de décider :: CAMEROON

Neuf candidats dont l´âge varie entre 37 ans et 85 ans sont en lice pour l´élection présidentielle du 7 octobre 2018 au Cameroun. Á une jeunesse inexpérimentée mais ambitieuse s´oppose une vieillesse pétrie d´expériences, mais ennuyeuse et décevante. C´est le choix des électeurs qui s´annonce difficile.

Au regard des âges des neuf candidats à l´élection présidentielle du 7 octobre 2018, il ressort que la moyenne d´âge est de 48 ans; mais surtout qu´entre Ndifor Afanwi Franklin (37 ans), plus jeune candidat et homme de Dieu et Paul Biya (85 ans), président sortant et candidat le plus âgé, il existe une différence d´âge encore de … 48 années.

Aussi, à la jeunesse des candidats Serge Espoir Matomba (39 ans), Cabral Libii Li Ngue Ngué (38 ans), Ndifor Afanwi Franklin (37ans) et Joshua Osih (49 ans) s´oppose malheureusement la vieillesse des candidats Garga Haman Adji (74 ans), Adamou Ndam Njoya (72 ans) et Paul Biya (85 ans). Alors que les premiers cités prennent part pour la première fois à une élection présidentielle, leurs concurrents quant à eux, y vont pour la 3ème fois au moins, soit la 7ème fois pour le candidat Paul Biya. Il y a aussi que le candidat Maurice Kamto (65 ans) n´est ni jeune, ni vieux. Au propre, comme au figuré.

Mais l´âge est-il un critère d´élection d´un candidat à une élection, fut-elle présidentielle?

Les débats font rage au Cameroun depuis que le Conseil électoral d’Elections Cameroon (Elecam), l’institution en charge de la gestion des scrutins et opérations référendaires a publié la liste des candidats retenus à l´élection présidentielle du 7 octobre 2018.
Depuis lors, les camerounais s´expriment abondamment pour l´un ou l´autre candidat par rapport à leurs âges. Que n´entend-on pas çà et là dans les médias et les réseaux sociaux, au sein de la diaspora comme sur place au Cameroun ? Ici, « Paul Biya est vieux, il doit partir", " il a 85 ans, il a échoué“. Là-bas, " Serge Espoir Matomba (39 ans), Cabral Libii Li Ngue Ngué(38 ans), Ndifor Afanwi Franklin(37ans) et Joshua Osih (49 ans) sont très jeunes pour diriger le Cameroun", " qui les connait ?", " ils ont déjà prouvé quoi aux camerounais ?, alors qu´ils restent tranquilles". Des morceaux choisis qui ne laissent pas chaque candidat indifférent.

Pour la défense du candidat-président, Jacques Fame Ndongo, secrétaire à la communication du RDPC indique fière allure que « Paul Biya a une vision, son âge n’importe pas ». A ceux qui soutiennent qu´il est jeune et qu´il devrait laisser la place aux plus vieux que lui, le candidat Cabral Libii rappelle ceci qu´" á 29 ans Paul Biya est chargé de mission à la présidence de la République dans le gouvernement du président Ahmadou Ahidjo, à 35 ans, il est nommé ministre secrétaire général à la Présidence de république et qu´á 42ans, il est nommé premier ministre du Cameroun". Même reproche aux autres jeunes candidat, probablement, même réponse.

Mais à y voir de près, ce n´est pas tant l´âge des candidats qui fait problème et anime les débats dans les chaumières et les réseaux sociaux, mais c´est la longévité du candidat-président au pouvoir et de son régime, soit 36 ans d´affilés. Á cela s´ajoute aussi l´inquiétante situation sociopolitique actuelle au Cameroun. Enfin, il ya les acquaintances avec le régime en place de Yaoundé depuis 1982. Les trois faits cumulés pourraient amener les électeurs à voter pour le changement de régime et de personne au palais d´Etoudi, à Yaoundé.

Mais curieusement, l´ambivalence des camerounais perd son bon sens. Autant certains camerounais réclament du sang nouveau pour le Cameroun, autant ils opposent aux jeunes candidats leur inexpérience et leur absence du vécu dans les plus hautes sphères du pouvoir.

Alors, l´on assisterait à un « mano a mano » entre les candidats Maurice Kamto, Garga Haman Adji, Adamou Ndam Njoya, d´une part et Akere Muna, Serge Espoir Matomba, cabral Libii Li Ngue Ngué, Ndifor Afanwi Franklin, d´autre part. Pour les premiers, ce sont des anciens ministres ayant servi le régime qu´ils combattent aujourd´hui; pour les autres, tous sont des "bleus" qui ont tout le temps pour apprendre le management des affaires de la république, même s´il faut souligner que Serge Espoir Matomba est conseiller municipal de l´opposition á la mairie de Douala 4ème, tandis que Joshua Osih est député SDF à Douala.

Au final, faut-il un homme neuf, un camerounais venu de la planète Mars ou Jupiter pour diriger le Cameroun au soir de l´élection présidentielle du 7 octobre prochain ? Pas vraiment. Le prochain président de la république du Cameroun sera issu des neuf candidats en lice, vieux ou jeune, homme du passé ou homme neuf. Allons-y !

L´âge des 9 candidats

  1. Paul Biya (85 ans)
  2. Garga Haman Adji (74 ans)
  3. Adamou Ndam Njoya (72 ans)
  4. Akere Muna (65 ans)
  5. Maurice Kamto (64 ans)
  6. Joshua Osih (49 ans)
  7. Serge Espoir Matomba (39 ans)
  8. cabral Libii Li Ngué Ngué (38 ans)
  9. Ndifor Afanwi Franklin (37 ans)
13sept.
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE
Vidéo