Camer.be
Cameroun, Lecture du jour: Lundi, 6 Novembre 2017 :: CAMEROON
CAMEROUN :: LIVRES Cameroun, Lecture du jour: Lundi, 6 Novembre 2017 :: CAMEROON
  • Source : Camer.be Avec L'éditeur
  • lundi 06 novembre 2017 15:08:49
  • 5860

Cameroun, Lecture du jour: Lundi, 6 Novembre 2017 :: CAMEROON

« Mais qu’annoncent dont les motions de soutien dans les régimes incohérents et pourris, sinon l’imminence de nouvelles manipulations grossières ?

L’expérience de la vie et de la mort des régimes autocratiques, nous enseigne que le peuple opprimé est sollicité pour renouveler bruyamment son allégeance au souverain, chaque fois que le trône chancelle, chaque fois que l’assurance n’est plus de mise. Les motions de soutien dont certains émanent des pires ennemis masqués des rois fainéants, recèlent cette magie du message codé. Sans doute parce que les auteurs entendent couvrir le roi d’éloges pour mieux l’endormir et le maintenir dans l’erreur afin que le processus de son renversement s’accélère, ils n’hésitent pas à sonner toutes les cloches des églises.

Jamais on n’a vu un roi durer plus longtemps au trône, après tant de sollicitudes, de révérences et d’expressions de soumission. Jamais en effet, on a vu un pays sombrer dans la pauvreté, et vu le dictateur qui en est le responsable échapper au terrible jugement de l’histoire. Les générations gouvernantes de l’Afrique contemporaine n’ignorent rien des pièges des tam-tams trop excités et des pagnes trop vulgaires. Ce sont les meilleurs signes de la perdition.

Les motions de soutien deviennent ainsi, l’instrument tactique d’une idéologie complète de la destruction et de l’arriération. Une typologie s’en dégage donc, et une méthodologie d’application se construit. Il suffit de comprendre que plus les gaffes et les imperfections du régime s’étalent au grand jour et menacent son maintien, plus de vastes courants d’opportunistes sont sollicités et instrumentalisés pour lui faire allégeance. On veut alors faire croire que ce qui semble choquer, ne choque pas ou n’est pas si grave qu’on le pense. On veut avaliser, banaliser et même féliciter le vol, le viol et la corruption »

SHANDA TONME

PENSEE UNIQUE ET DIPLOMATIE DE GUERRE

Harmattan, Paris, 2008, pages 225 et 226

06nov.
Lire aussi dans la rubrique LIVRES
Vidéo