Can 2019 : Le Cameroun sera-t-il prêt ? :: CAMEROON

Can 2019 : Le Cameroun sera-t-il prêt ? :: CAMEROON

Can 2019 : Le Cameroun sera-t-il prêt ? :: CAMEROON
Can 2019 : Le Cameroun sera-t-il prêt ? :: CAMEROON
Au plus profond des préparatifs de la plus prestigieuse compétition de football du continent africain qui doit être organisé au Cameroun en 2019, la première visite des inspecteurs de la CAF a jusqu’ici permis de se faire une idée. Entre réactions de plusieurs acteurs du football et celle d’Ahmad Ahmad, président de la CAF, l’ancien Secretaire General de la Fécafoot Blaise Moussa pense avoir la solution aux tergiversations.

L’intégralité du texte de Blaise Moussa

« Pas de remise en cause à ce stade de l’organisation de la CAN 2019 par le Cameroun » rapportent les dépêches des agences de presse internationales sérieuses. Il est renchéri ceci : « le sujet ne sera pas à l’ordre du jour de l’Assemblée Générale de la CAF du 02 février 2018 ».

Un pré-rapport de la première mission d’inspection été consécutivement examiné par la commission d’organisation de la CAN et le Comité Exécutif de la CAF respectivement le 31 janvier et le 1er février, le rapport final de cette première visite de suivi-évaluation étant annoncé pour cette fin février, précisent les câbles.
La CAF, bien dans son rôle, encourage le Cameroun à plus de célérité doublée d’une vigilance sur les aspects qualitatifs de la satisfaction du cahier de charges. Tout ceci sera vérifié dans le cadre de trois autres missions conjointes CAF - Roland Berger.

Déjà, point n’est plus besoin de s’imaginer que le rythme de croisière atteint aujourd’hui le soit de but en blanc. Car l’engagement réitéré sans fioritures par S. E. Paul BIYA est enraciné sur un programme dont tous les éléments clés de succès sont réunis, mis en œuvre et supervisés de manière serrée.

Alors d’où vient-il que certains cherchent à faire peur ou rouvrir une polémique soit avec la CAF, soit avec le Maroc en copiant et collant servilement quelques papiers tendancieux circulant sur internet ?

La CAF veut du sérieux dans des délais connus. Le Cameroun fait du sérieux en lien avec ces délais mais également les normes dans différents domaines concernés.
Voilà un point de convergence. Un autre point de convergence est le dialogue fraternel, sportif voire diplomatique qui va de soi et je n’en doute aucunement, se passe harmonieusement et en toute objectivité constructive.

Un vœu sur le plan national : cohésion et union sacrée autour de l’engagement présidentiel afin de relever ce défi de recevoir l’Afrique du football à la satisfaction de tous.
« Si je ne peux dire la vérité, que je me garde d’énoncer du mensonge ou des inexactitudes » renchérit Blaise Moussa en guise de fin.

© Camer.be : Yannick Ebosse

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@