Cameroun - Mairie de Bangangté : Un budget de 953.000.000 Fcfa pour l’exercice 2018 :: CAMEROON

Cameroun - Mairie de Bangangté : Un budget de 953.000.000 Fcfa pour l’exercice 2018 :: CAMEROON

Cameroun - Mairie de Bangangté : Un budget de 953.000.000 Fcfa pour l’exercice 2018 :: CAMEROON
Cameroun - Mairie de Bangangté : Un budget de 953.000.000 Fcfa pour l’exercice 2018 :: CAMEROON
Sous la présidence de Monsieur Oumarou Haman Wabi, Préfet du Nde, les conseillers municipaux avec à leur tête l’exécutif municipal se sont retrouvés le 29 décembre 2017 pour voter le budget communal de l’exercice 2018.

Ayant terminé l’année 2017 avec de nombreuses réalisations visibles sur le terrain, c’est avec une satisfaction et une envie d’améliorer les conditions de vies de la population que le conseil municipal a débuté. Principalement orienté sur le vote du budget 2018, ce conseil aura vu la première participation aux travaux de la commune de Bangangté du Sous-prefet Monsieur Bamdja Djoh Aurelien.

Vers 14 h et 30 minutes, Madame Celestine Ketcha Courtes, Chef de l’exécutif, va ainsi débuter les travaux en présentant sur projection vidéo les projets réalisés en 2017 avec en prime certains encore en cours. De cette présentation, l’on notera que la commune de Bangangté aura réalisé 28 projets sur fonds propres, 15 projets réalisés grâce au Budget d’investissement public et 8 sur fonds de coopération décentralisée et des partenaires tels que l’AIMF, etc.

La phase de bilan terminée, Mme Celestine Ketcha Courtes présentera les nouveaux projets de 2018. Si certains sont en cours comme la construction de l’hôtel de ville et la construction du marché central, ceux concernant le démarrage pour la construction du centre de vidange de boue de Noumga a été chiffré à 465 millions de Fcfa. Ensuite la Mairie a déjà en sa possession 10 camions benne et envisage acquérir dans les prochains jours 10 tracteurs et 2 pelles chargeuses pour entrer de plain pied dans la collecte et le traitement des déchets ménagers depuis l’officialisation de la libéralisation de l’activité qui doit être désormais contrôlée et gérée par les mairies. 

Un budget en baisse mais réaliste
Le projet de budget présenté par la tête de l’exécutif pour l’exercice 2018 est équilibré en recettes et en dépenses à 953.000.000 Fcfa. Ce budget connaît une réduction par rapport à l’exercice précédent. Il faut noter que le PIA (Plan d’Investissement Annuel) pour l’exercice 2018 est adopté avec une assiette financière de 2.688.719.264 Fcfa.
Après cet exposé des actions et chiffres, le Maire a présenté aux autorités administratives et aux conseillers la présence d’une délégation Tchadienne de la Commune de Oumadjer conduite par le Maire Monsieur Abdelkerim Mahamat Abakar. Envoyés par l’Union Européenne, ils sont en voyage d’études avec pour mission d’apprendre les bonnes pratiques de développement communales qui ont permis à la Commune de Bangangté de remporter le premier prix Feicom en 2012 et d’être prise comme modèle à l’AIMF et dans le monde. 

On apprendra lors des échanges que la Commune de Oumadjer est peuplée de 101 000 habitants, 44 quartiers et 30 villages. Son Conseil municipal est composé de 13 hommes et 4 femmes dont 17 au total avant d’ajouter qu’au Tchad, tout le monde connaît Bangangté à travers son Maire. C’est au cours d’une mission à Bruxelles, siège de l’Union européenne où sa Commune y est allée pour chercher à savoir comment s’organiser pour monter des projets communaux et les réaliser que l’Union Européenne lui a recommandé la Commune de Bangangté qui est un modèle dans le montage et la gestion des projets communaux. 

En dernier orateur, le Préfet Oumarou Haman Wabi dira « Madame le Maire, je viens de présider un Conseil dynamique, si vivant qui continue de faire la fierté de notre département, de notre région, et de notre pays. Je ne vois pas d’éloges, l’histoire retiendra que vous avez été une Maire exceptionnelle à la tête de cette Commune. Je vous prescris de faire dégager les tas de sable et les fabriques de parpaings sur l’axe principal de la ville, ça salit la belle cité onusienne. Le projet Enerba manque deux mois pour sa clôture, secouez les partenaires du projet. Je vous avais dit que Bangangté doit briller la nuit comme le jour. Aidez-nous à régler le problème des motos taximen qui circulent en ville sans chasubles. Ils doivent accepter et obéir les conditions de circulation. Nous sommes déjà en 2018, il vous revient de vous montrer solidaire, plus solidaire qu’avant pour préserver les acquis. Pour ce qui est de la gestion d’eau, nous devons nous satisfaire dans certains groupements, il y a certains problèmes dû aux manques de nappes phréatiques, je prescris que les chefferies soient raccordées au réseau d’eau. Il n’y a pas de raison qu’on a l’eau au village et qu’il n’y en a pas à la chefferie… ».
C’est sur ces mots que la tutelle a mis un terme à cette session consacrée au vote du budget de l’exercice 2018.

 

© Camer.be : Yannick Ebosse

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

excamerounais
Cameroun - Mairie de Bangangté : Un budget de 953.000.000 Fcfa pour l’exercice 2018 :: CAMEROON France (Annemasse)
1
We are talking about decentralization and a prefect comes to preside over a municipal council. Unless it is decentralization to Cameroon.
as a reminder, a prefect has nothing to do in a municipal council. He may be invited for a working session, which is not excluded. But he must take the door when the council sits to take deliberations.

2 ° A Chadian delegation, sent by the European Union. A border country. undoubtedly, Africans love being under-tutelage of Europeans. It is the European Union that advises Chadians to come and learn good practices in Cameroon. What good practices even?

(3) I was staying in Chad quite recently, when I said that I am an ex-Cameroonian, all the Chadians rushed at me and asked me if I knew Bangangté. They all planned to come on a tourist trip
excamerounais
Cameroun - Mairie de Bangangté : Un budget de 953.000.000 Fcfa pour l’exercice 2018 :: CAMEROON France (Annemasse)

On parle de décentralisation et un préfet vient présider un conseil municipal. A moins que ce ne soit la décentralisation à la camerounaise.
pour rappel, un préfet n'a rien à faire dans un conseil municipal. Il peut être invité pour une séance de travail, ce qui n'est pas exclu. Mais il doit prendre la porte au moment où le conseil siège pour prendre des délibérations.

2° Une délégation tchadienne, envoyée par l'union européenne. Un pays frontalier. décidément, les africains adorent être sous-tutelle des européens. Il faut que c'est l'union européenne qui conseille au tchadiens de venir apprendre les bonnes pratiques au Cameroun. Quelles bonnes pratiques même ?

3° j'étais en séjour au Tchad tout récemment, quand j'ai dit que je suis un ex-camerounais, tous les tchadiens se sont rués sur moi et me demandaient si je connais Bangangté. Ils ont tous prévu d'y venir en voyage touristique

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@