Camer.be
FECAFOOT-CAMEROUN-FIFA, une relation passionnée :: CAMEROON
CAMEROUN :: SPORT
  • Source : The Spark
  • lundi 11 septembre 2017 07:01:13
  • 3156

FECAFOOT-CAMEROUN-FIFA, une relation passionnée :: CAMEROON

En comptant bien et en s’appuyant sur un passé pas si lointain, l’on se souvient que l’élection d’un exécutif à la tête de la FECAFOOT en 1996 s’acheva par l’emprisonnement de M. Vincent ONANA, alors Président de cette institution. Une Cellule Exécutive Provisoire (CEP) présidée par IYA Mohammed sera mise en place par l’instance faitière mondiale.

Or en 1994 déjà, une passe d’arme épique opposant le ministère des Sports Camerounais à la FIFA sur le processus électoral ayant conduit à la tête de la FECAFOOT MAHA DAHER (Contesté par le  Ministre).

La FIFA se trouvera à regretter une ingérence gouvernementale et brandira la menace d’une suspension du Cameroun au mondial américain de 1994 auquel s’était qualifiée l’équipe nationale camerounaise. Au final, sur intervention du Premier ministre d’alors, la suspension va être évitée. Il va en résulter un retour en grâce du Président DAHER auprès du Ministère des Sports.

Hélas, au lendemain de la coupe du monde américaine le torchon brûle de nouveau car le nouveau ministre des Sports d’alors suspend le bureau de Maha Daher au profit d’une Cellule Provisoire de Gestion (CPG) présidé par Emmanuel Mvé, ancien Lion Indomptable.

Aux complaintes de l’équipe DAHER, la FIFA somme le  gouvernement camerounais de réinstaurer le bureau élu dans ses fonctions. Plusieurs mois après, le ministre donne suite favorable à la sommation de la FIFA, car cette dernière a refusé d’enregistrer l’engagement des Lions Indomptables en éliminatoires de la Coupe du Monde 1998. Le 5 juillet 2013 la Fédération est suspendue à titre provisoire par la FIFA au motif d’une ‘’ingérence gouvernementale’’.

La Fédération ne verra la suspension levée qu’à la suite de la mise en place d’un comité de normalisation le 22 Juillet de la même année. Prévu initialement pour durer 6 mois, le mandat de ce Comité fera finalement l’objet de plusieurs prorogations établissant à deux ans son mandat final.

Et voici le Cameroun de nouveau à la croisée des chemins depuis le 23 Août dernier, date à laquelle la FIFA a rendu publique sa décision visant à mettre de nouveau sur les rails un Comité de normalisation. Maintenant que le Comité est installé, avec à sa tête Me.

Dieudonné Happi, l’idéal serait que les 6 mois prescrits pas la FIFA soient respectés. Il est bon de rappeler que le Cameroun est confronté au défi colossal de l’organisation de la première CAN 2019 à 24 équipes nationales engagées. Sa deuxième CAN après celle de 1972.

11sept.
Lire aussi dans la rubrique SPORT
Vidéo