Cameroun: Nos Vies Comptent! :: CAMEROON
Cameroun: Nos Vies Comptent! :: CAMEROON

Cameroun: Nos Vies Comptent! :: CAMEROON

Cameroun: Nos Vies Comptent! :: CAMEROON
Cameroun: Nos Vies Comptent! :: CAMEROON
Mes compatriotes Camerounais, Arrêtons de nous mentir, le Cameroun va mal, très mal.

Sans être dans la polémique, je ne partage pas la perception qui voudrait que ce simple constat soit assimilé à une haine caractérisée du Cameroun. Simplement parce que je n’ai jamais croisé de Camerounais qui n’aime pas son pays ou serait heureux de le voir «sombrer dans des difficultés». Peut-être ne l’aime-t-il pas de la même manière que d’autres et ne peut-il plus se résigner ou se taire de le voir «sombrer désespérément dans des difficultés».

Je ne peux plus me résigner ou rester silencieux devant la tragédie dont mon pays est confronté. C'est une tragédie. Et c'est une tragédie de notre propre fabrication. Arrêtons d'enterrer nos têtes dans le sable avec de belles formules propagandistes voulues patriotiques. Notre consensus républicain est malheureusement brisé et une grande majorité des ressortissants de ce pays ne se reconnaît plus dans la poudrière qui se forme à mesure que le délitement de notre modèle social, politique, et économique s'accentue, avec l'aide des partisans du statu quo dictatorial en place.

Il s'agit d'une déclaration d'urgence parce que nous ne pouvons plus nous identifier à un coup d’état silencieux qui procède notamment par la fraude généralisée, usant de la division, du népotisme et du crime de l'État pour violer systématiquement nos droits fondamentaux, alors même que la décence commune et les signes palpables nous ont permis depuis longtemps de le cerner.

La rupture du consensus national est bien plus profonde que la somme de nos déceptions, souffrances, et ressentiments individuels; dès lors qu’elle dénote l’impossibilité – pour ce qui constituait autrefois la nation camerounaise – de s’inscrire dans un avenir et un projet commun; dans un pays littéralement pris en otage par une clique familiale et villageoise avec la complicité des valets de service.

Devant cette flagrantee impossibilité, nous devons convenir que le régime de Yaoundé plus n'avoir aucun mandat, même celui d'écrire ses propres lois. Car un pays qui voue vraiment une fidélité à sa constitution et un respect à son l'État de droit ne peut plus tolérer ces graves entorses aux devoirs publics.

Vous pourrez ainsi retourner le problème dans tous les sens, cela n’y changera rien. En effet, tant que le despote et sa cour s’imposeront au pouvoir par la force armée et la fraude électorale institutionnalisée, le délitement désespéré que nous constatons se poursuivra inéluctablement, malgré quelques belles rustines ici ou là.

Par conséquent, cessons de nous mentir à nous-mêmes parce qu'au fond, chacune de nos vies compte. Défendons donc nos droits fondamentaux et inaliénables, notamment le droit à la subsistance. Car nous ne sommes pas des « créatures » de Paul Biya. Être une « créature » de Biya signifierait que je n'ai aucune conscience personnelle et traîne une ignorance de ma propre condition, et je n'aurais aucune capacité d'autonomie personnelle. Ce qui est faux. Cette assertion prouve à elle seule que Biya ne peut pas priver les Camerounais ordinaires de leurs droits fondamentaux, si ils le veulent.

Les Camerounais sont une nation résiliente. Mais nous devons reconnaître que la reconstruction de notre pays prendra du temps, en raison de l'héritage toxique du Vieux Nègre.

La lutte pour un Cameroun uni et démocratique avec une justice sociale intégrale pour tous. La société civile camerounaise n'est pas vaincue. Mais nous claudiquons.

Le Comité de Libération des Prisonniers Politiques (CL2P)

http://www.cl2p.org

© Correspondance : Cl2p

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Epervier
Cameroun: Nos Vies Comptent! :: CAMEROON Canada (Montreal)
Cri du coeur que je partage et en lequel beaucoup, la majorité, de camerounais se reconnaitront.
-2018 nous offre une opportunité de changement ; ces opportunités ne viennent pas à la demande,
Les opportunités de changement ne viennent pas sur commamde.
-Si nous ratons la fenêtre de changement à laquelle se prête le contexte actuel,
Nous pourrions passer 25 ans à la regretter.

Certains zigotos (oui ils le sont) s'imaginent qu'ils font du "positionnement " en s'offrant en spectacle comme "présidentiables" pour pouvoir être invités tous les dimanches sur des plateaux de télévision à débiter des insanités pour satisfaire leurs égos et étaler leur bêtise. Ils croient ainsi se "positionner pour plus tard"; Prenant en otage le Peuple camerounais en assurant la pérennité du régime néo colon à la tête de notre pays.
Mais ce "plus tard " sera-t-il propice au changement par les urnes? La narration stratégique contextuelle de ce "plus tard" sera-t-elle aussi favorable
Epervier
Cameroun: Nos Vies Comptent! :: CAMEROON Canada (Montreal)
Mais ce "plus tard " sera-t-il propice au changement par les urnes?
La narration stratégique contextuelle de ce "plus tard" sera-t-elle aussi favorable au changement que 2018?
La raison et l'histoire répondent NON à cette question.

Le Peuple camerounais devra alors prendre ses responsabilités si la classe politique camerounaise actuelle continue d'accompagner le régime néo colon destructeur et inique dans son oeuvre de création de la misère et du désespoir dans notre cher pays.

Si les acteurs politiques des partis d'opposition actuels ne s'engagent pas dans une logique logique de fédérations de leurs ressources pour renverser ce régime au pouvoir depuis 60 ans,
La prochaine bataille politique consistera dès 2019 à procéder à une ré-initialisatiom totale et complète du paysage politique camerounais.
Il s'agira à la fois de renverser un régime néo colon et de démanteler une opposition suspecte.
gabson
Cameroun: Nos Vies Comptent! :: CAMEROON Germany (Stutensee)
@cl2p, votre cirque n'amuse que vous et votre groupuscule! Vous dites ne pas détester le CAMEROUN? N'est-ce as vous qui ubiliez de chaque attaque de boko haram? N'est-ce pas vous qui soutenez les marafa, abah abah, olanguena, fotso, eyoum.... créatures de leur créateur????

Si donc ceux-lá, créés par lui, sont des "prisonniers politiques" et donc des victimes innocentes, malgré les miliers de milliards grugés par eux, qui est donc coupables, pour ne pas dire responsable du délitement?

Or un camerounais sérieux réclamerait surtout que tous les voleurs soient rattrapés, mais ne se permettra JAMAIS de dire demain que Fame Ndongo, Mebe Ngo'o, seraient des victimes innocentes!
Soyez logiques!

Si le CAMEROUN va donc mal, c'est que vos prisonniers politiques méritent leur prison, en tant que criminels!

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Le week-end des Lions indomptables
Le week-end des Lions indomptables
Facebook
réclame
partenaire
Cameroun: Nos Vies Comptent! :: CAMEROON
Christophe FOTSO MAISON DE LA DIASPORA PÔLE EUROPE A BERLIN INVITE SOPIEPROD
évènement
Cameroun: Nos Vies Comptent! :: CAMEROON
actuellement sur le site