Afrique : dans quel pays investir en 2017 ? :: AFRICA

Afrique : dans quel pays investir en 2017 ? :: AFRICA

Afrique : dans quel pays investir en 2017 ? :: AFRICA
Afrique : dans quel pays investir en 2017 ? :: AFRICA
La réponse est dévoilée dans l'étude "The Africa Investment Index Factors" établie par le cabinet Quantum Global Research. Instructif.

Le classement The Africa Investment Index Factors publié le 7 avril par le cabinet de recherche suisse Quantum Global Research fait du Botswana le pays le plus attractif pour les investisseurs en Afrique. Mthuli Ncube, responsable du laboratoire de recherche mondial Quantum, a déclaré lors de la publication de l'étude que « malgré des défis extérieurs considérables et la baisse des prix du pétrole, bon nombre de pays africains démontrent une volonté accrue de parvenir à une croissance durable en diversifiant leurs économies et en introduisant des politiques favorables pour attirer des investissements étrangers. Le Botswana fait partie de ces pays en fonction de plusieurs critères parmi lesquels : son emplacement stratégique, sa main-d'œuvre qualifiée et son environnement politiquement stable, c'est ce qui a attiré l'attention des investisseurs internationaux qui ont entraîné un afflux important d'IDE », analyse-t-il.

Botswana, Maroc et Égypte en tête

Sous le titre « The Africa Investment Index Factors (AII) », ce classement annuel « est un guide pour les investisseurs en Afrique afin de mesurer dans quel pays investir et les marchés qui sont les plus attractifs pour l'investissement à court et à moyen terme ». Il se base sur 13 indicateurs répartis en six grands facteurs-clés : le facteur de croissance (du PIB réel, investissement domestique, croissance économique), le facteur de liquidité (le taux d'intérêt réel, niveau de la masse monétaire), le facteur des risques (risque de change, note souveraine, taux de couverture des importations, niveau de la dette extérieure, situation de la balance courante), le facteur de l'environnement des affaires (rang dans le classement Doing Business), le facteur démographique (population totale) et le facteur de l'utilisation des réseaux sociaux (taux de pénétration de l'usage de Facebook).

Le Botswana obtient les meilleurs scores dans la majorité de ces indicateurs.

Le Maroc arrive en 2e rang sur les 54 pays étudiés, devant l'Égypte, l'Afrique du Sud, la Zambie, la Côte d'Ivoire, l'Algérie, la Tanzanie, la Namibie. Le Burkina Faso ferme le top 10 en progression de 13 points par rapport au dernier classement. Le royaume chérifien est également le premier pays d'Afrique francophone et du Maghreb, particulièrement grâce à de bons scores pour sa couverture extérieure et un environnement favorable pour les affaires. L'Égypte qui arrive en troisième position « va bien sur le facteur de croissance de la taille de son PIB, le facteur démographique, sur le facteur de liquidité, de l'intérêt réel et la facilité d'affaires », indique le rapport.

La Côte d'Ivoire, championne en Afrique francophone

Par ailleurs, l'édition 2017 de « l'African Investment Index Factors » fait de la Côte d'Ivoire la meilleure destination pour les investisseurs de toute la région ouest-africaine. Il présente, selon cette étude, le meilleur profil en termes de facteurs d'investissement. Depuis 2012, la Côte d'Ivoire enregistre une embellie économique. Son taux de croissance est le plus élevé du continent : entre 8 et 9 % par an. Ce sont la stabilité politique et la première place financière d'Afrique de l'Ouest, sans oublier le critère monétaire, qui attirent les investisseurs.

L'Afrique va attirer toujours plus d'investisseurs

Certains pays comme l'Algérie perdent du terrain. Notamment à cause de la législation relative à l'encadrement des investisseurs, ce qui a freiné la dynamique des IDE, notamment la règle 51/49 % établie en 2009 dans le cadre de loi de finances complémentaire. Cette règle régissant l'investissement direct étranger avec un partenaire local a découragé grand nombre d'investisseurs. Une situation aggravée par la chute des cours du pétrole. Le pays qui a attiré le moins d'IDE en 2016 a été la Somalie suivie de l'Érythrée, de la République centrafricaine et du Sud-Soudan.

Selon le rapport, les cinq principales destinations d'investissement en Afrique ont attiré un IDE global de 13,6 milliards de dollars. Ncube a déclaré : « Avec une population de plus d'un milliard de personnes et une classe moyenne en pleine croissance, l'Afrique offre clairement des opportunités importantes. »

© Lepoint.fr : JOSPHINE JOHNSON

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Rigobert Song, de la survie à l’ambition
Rigobert Song, de la survie  lambition
Facebook
réclame
Ruth KOTTO RACONTE SON VOYAGE DES USA by SOPIEPROD TV
évènement
Afrique : dans quel pays investir en 2017 ? :: AFRICA
actuellement sur le site