Camer.be
USA : Donald Trump est le 45ème président des États-Unis :: UNITED STATES
ÉTATS-UNIS :: POLITIQUE
  • Camer.be : La Rédaction
  • mercredi 09 novembre 2016 11:11:41
  • 54827

USA : Donald Trump est le 45ème président des États-Unis :: UNITED STATES

Huit ans après l'élection de Barack Obama, premier président noir qui avait suscité une immense vague d'espoir à travers le pays, Donald Trump, 70 ans, taxé de sexisme et de xénophobie par ses adversaires, l'a emporté sur la démocrate Hillary Clinton qui espérait devenir la première femme présidente des Etats-Unis.

Il avait fait campagne comme l'outsider déterminé à mettre fin à la corruption des élites politiques qui ont selon lui "saigné le pays à blanc". Il avait promis de "rendre à l'Amérique sa grandeur", son slogan, et de la protéger de l'extérieur. 

Ce milliardaire imprévisible, que personne n'avait vu venir, avait annoncé lundi un "Brexit puissance trois", référence au vote surprise des Britanniques pour sortir de l'Union européenne. Il a durant toute sa campagne galvanisé un électorat blanc modeste se sentant laissé pour compte face à la mondialisation et aux changements démographiques, auquel il décrivait un avenir sombre pour les Etats-Unis. 

Sa victoire choc intervient à l'issue de 18 mois d'une campagne électorale qui a profondément divisé les Etats-Unis et stupéfié le monde par ses outrances et sa violence. 

Donald Trump, tout juste élu président des États-Unis, a affirmé mercredi lors de son discours de victoire qu'il sera "le président de tous les Américains", au terme d'une campagne particulièrement acrimonieuse qui l'a opposé à Hillary Clinton.
"Je viens de recevoir un appel de la secrétaire d'État Clinton. Elle nous a félicités", a-t-il déclaré affirmant que les États-Unis étaient "redevables" envers Mme Clinton pour ses services.

Donald Trump a promis d'être le président de "tous les Américains."

"Il est temps pour nous de panser nos blessures, de nous rassembler, a-t-il dit. Que tous les indépendants, les républicains, les démocrates, se rassemblent en tant que nation unie."

"Un mouvement est en marche", a assuré le prochain président américain, au terme d'une campagne particulièrement acrimonieuse qui l'a opposé à Hillary Clinton. "C'est un mouvement composé d'Américains de tous horizons et de toutes les croyances, qui attendent du gouvernement qu'il soit au service du peuple", a-t-il expliqué. Le républicain populiste compte "tendre la main" à ceux "qui ne l'ont pas soutenu par le passé".

Mme Clinton a regardé les résultats dans un hôtel de New York avec son mari Bill Clinton et leur fille Chelsea, accompagnée de son mari et de leur deux enfants. Plus de 200 millions d'Américains étaient appelés aux urnes mardi pour choisir le successeur de Barack Obama, extrêmement populaire, qui quittera la Maison Blanche le 20 janvier après huit années au pouvoir. 

Le nouveau chef d'Etat de la première puissance mondiale s'est aussi voulu rassurant à l'égard des autres pays. "Nous nous entendrons avec tous les autres pays qui ont la volonté de s'entendre avec nous", a-t-il déclaré. "Nous traiterons équitablement avec tout le monde, toutes les personnes et tous les pays", a insisté le milliardaire dénué de toute expérience politique, dont l'élection a plongé les Etats-Unis et le monde dans l'incertitude.

Les Américains ont aussi voté mardi pour renouveler 34 des 100 sièges du Sénat à Washington et la totalité de la Chambre des représentants, dont les républicains ont conservé la majorité mardi. Douze des 50 Etats américains élisaient aussi de nouveaux gouverneurs, et des dizaines de référendums locaux étaient organisés. La Californie est ainsi devenue le cinquième Etat américain à légaliser la marijuana à usage récréatif.

09nov.
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE
Vidéo