Libye : questions sur une intervention occidentale 5 ans après la mort de Kadhafi :: LIBYA
Libye : questions sur une intervention occidentale 5 ans après la mort de Kadhafi :: LIBYA

Libye : questions sur une intervention occidentale 5 ans après la mort de Kadhafi :: LIBYA

Libye : questions sur une intervention occidentale 5 ans apr?s la mort de Kadhafi :: LIBYA
Libye : questions sur une intervention occidentale 5 ans après la mort de Kadhafi :: LIBYA
Fallait-il intervenir pour soutenir la révolution libyenne et mettre fin au "régime kafkaïen" du colonel Kadhafi ? Cinq ans après, la Libye est plongée dans le chaos. Et les questions sur la nécessité d'agir à l'époque sont revisitées à l'aune de l'actuelle tragédie syrienne.
En mars 2011, les responsables occidentaux, le président français Nicolas Sarkozy en tête, n'ont pas le moindre doute. La révolution libyenne, qui a éclaté en février dans le sillage du printemps tunisien est menacée par un "Kadhafi devenu fou".

Le clan du président libyen, au pouvoir depuis 42 ans, promet des "rivières de sang", notamment à Benghazi, ville rebelle de l'est libyen.

Les Occidentaux réussissent à passer une résolution au Conseil de securité de l'ONU instaurant une zone de protection aérienne et autorisant "toutes les mesures nécessaire pour protéger les civils", avec l'abstention de la Russie.

La résolution ouvre la voie aux frappes aériennes occidentales et arabes.

"Sans l'intervention il y aurait eu un massacre à Benghazi, il n'y a pas le moindre doute", martèle une source européenne présente dans la ville libyenne en 2011. "Il y avait une vraie révolution. Les gens ne voulaient pas vivre une minute de plus sous ce régime kafkaïen de Kadhafi", relate cette source.

Mais si l'intervention occidentale a empêché un massacre, elle a aussi conduit à la chute du régime et à la mort de Kadhafi, lynché le 20 octobre dans un égoût après que son convoi eut eté bombardé par des frappes de l'OTAN.

- failles de l'intervention -

"Vous n'avez pas assuré le service après-vente". L'accusation du président tchadien Idriss Deby résonne toujours, cinq ans après la chute du colonel libyen. Malgré des élections en 2012, remportées par les libéraux, la Libye a sombré dans le chaos et vit sous le règne des milices.

Les arsenaux de Kadhafi ont été pillés, les combattants se sont éparpillés au Niger, au Mali et en Tunisie, les jihadistes de l'Etat islamique se sont incrustés dans le pays.

La faute aux Occidentaux qui n'ont pas préparé "le jour d'après” ?

"Nous avons sous-estimé, comme nos partenaires européens, la nécessité d'être présents le lendemain de la chute de Kadhafi", reconnaît le président américain Barack Obama dans le documentaire "les années Obama" de Norma Percy.

"La communauté internationale aurait dû avoir un plan pour le jour d'après", accuse aujourd'hui Mahmoud Jibril, ancien responsable du Comité national de transition (CNT) libyen, l'organe rebelle reconnu en 2011 par les Occidentaux.

"Nous les avons prévenus, nous avions besoin d'eux pour reconstruire nos institutions après la mort de Kadhafi, mais tout le monde nous a répondu : notre mission est accomplie', déclare-t-il à l'AFP.

- le parallèle syrien -

"Rétrospectivement, on se dit qu'on aurait pu faire les choses autrement. C'est vrai qu'on aurait dû se préoccuper des suites, on n'aurait pas dû s'en laver les mains collectivement. Il y a eu une sorte de détachement coupable", reconnaît une autre source européenne.

"Cela dit, les Libyens nous ont clairement fait comprendre qu'ils ne voulaient pas de forces étrangères, y compris de casques bleus de l'Onu", nuance cette source.

"Les Libyens ont toujours repoussé les offres d'aide des Occidentaux, ils disaient qu'ils avaient les moyens de gérer la situation", analyse Mattia Toaldo, spécialiste de la région. La responsabilité des acteurs locaux et des puissances régionales -Qatar et Turquie, Emirats et Egypte- soutenant des camps rivaux en Libye ne doit pas être éclipsée, estime-t-il.

Et à l'interrogation l'intervention était-elle nécessaire, nombre répondent en traçant un parallèle avec la Syrie.

"Dans ce pays, la guerre fait des centaines de milliers de morts. En Libye, il n'y en a +que+ des dizaines de milliers. Et il y a un processus politique en cours, aussi difficile soit-il", estime M. Toaldo.

"Quand on voit ce qui se passe à Alep aujourd'hui... En Libye, au moins, on a exercé la responsabilité de protéger" selon la source européenne.

Les répercussions de l'intervention se font aussi sentir dans les relations avec la Russie, furieuse d'avoir accepté une opération qui a abouti à un changement de régime.

"Rappelons-nous ce qu'étaient la Libye ou l'Irak avant que nos partenaires occidentaux n'aient détruit ces Etats. Ces territoires sont devenus une source de menace terroriste", a déclaré, cinglant, le président russe Vadlimir Poutine lors d'une interview la semaine dernière sur une chaîne française. "Nous ne voulons pas qu'il arrive la même chose en Syrie".

© Source : Avec AFP

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Miniman
Certains Africains complotent avec les étrangers (Blancs) pour démolir l'ordre publique dans leur pays, descendre les gouvernements, assassiner des leaders politiques et des leaders d'opinion, seulement pour laisser place à la desolation, au meurtres, à la devastation de sorte que le pays ne récupère jamais, et ainsi creuse le retard du development humains des personnes qui sont comme eux, cela dans l'espoir d'accéder au pouvoir et mater le peuple. Mais hélas! Ni Mobutu, ni Compaoré, Ni Ahidjo etc n'ont fait de miracle. Cela ne paye jamais dorénavant. Ni le leader du printemps arabe Egyptien, ni celui du Benghazi, ou de Tunis ne sont au pouvoir. Encore moins Jean Ping; car le monde a changer. Les media ont été décentralisés, et meme Biya ne peut plus contenir l'editorial des journaux, quoiqu'il essaye. LA vérité s'échappe et le vilain perd le control. Merci Steve Jobs pour les Smartphones. Tu as initié cette revolution.
WiseMan
TOUT ACCOUCHEMENT EST DOULOUREUX MAIS LA MERE SOURIT TOUJOURS A SON BEBE

Des cendres de la dictature kadafiste naitra un regime democratique qui tiendra sa legitimite du peuple et non de la terreur des armes qu'utilisait Kadafi...

Remarquons que jusqu'ici AUCUNE des parties beligerantes n'a declare publiquement quelle regrettait Kadafi. Une petition cree par des marginaux pour reclamer des poursuites judiciaires contre les tombeurs de Kadafi n'a meme pas recu la signature de son fils Saif Al Islam encore moins celle de citoyen lybien. Cherchez l'erreur...
WiseMan
La grande majorité estime, à l'instar d'Abderrahmane Abdelaal, un architecte de 32 ans cité par l’AFP, que «la situation actuelle est la conséquence logique de 42 ans de destruction et de sabotage systématique de la part de l'Etat».

http://geopolis.francetvinfo.fr/quand-la-libye-en-vient-a-regretter-kadhafi-cinq-ans-apres-sa-mort-122237
excamerounais
Je suis 100% d'accord avec Wiseman,
Personnellement, je regrette un peu Kadhafi. car, il savait s'imposer comme dirigeant. En Europe, contraire aux autres dirigeants africains, il n'était pas reçu à son arrivée par l'adjoint au chef de bureau du ministère de la coopération.
Mais, le pire est qu'il a réussi à s'imposer au nom de sa propre gloire et non celle du peuple libyen.

Kadhafi comme les autres dirigeants africains plus soucieux du pouvoir que de l'avenir de leur propre pays, créent toutes les conditions d'insécurité possible qui se mettront en place après leur disparition pour que les gens aient à dire que à leur époque au moins, c'était mieux, et qu'il n'y avait pas la guerre.



gabson
@excamerounais, si les peuples de la terre réfléchissaient comme vous, enfümés par les médias occidentaux, l'esclavage au sens propre et figuré aurait dü recommencer!
gabson
@excamerounais, comment comprendre que des humains normaux, je suppose encore et toujours que vous seriez normal, ne réclament pas au moins la pendaison de Obama, sakozizi, clinton, cameron!!!!!

vous affirmez que KADHAFI aurait usé du pouvoir pour lui seul??? C'est de la pure malhonneteté ou de l'ignorance abyssale???

Depuis 2011, vous n'avez donc pas pu vous soigner de la Myopie occasionnée par les médias occidentaux, qui se sont retrouvés obligés á affirmer que les comptes qu'on attribuait á KADHAFI portaient en fait le nom LIBYE et non KADHAFI???

Toutes les réserves, tous les investissements étaient au nom de la LIBYE et non au nom de KADHAFI!!! Vous n'avez jamais lu cela???

Et les milliards de Dollars volés et pillés par les occidentaux en LIBYE, vous n'etes pas au courant???

Quelle misére!!!

et sarkozizi, clinton, juppé sont en liberté, pluöt que d'etre pendus!!!
gabson
Belle vidéo sur clinton et la démocratie usa!

https://www.youtube.com/watch?v=eub3l7SL5KU
Epervier
@EXCAMEROUNAIS

Vous réfléchisse comme un pied

WiseMan
HORS SUJET, MAIS BON A SAVOIR:

Vidéo : retour sur une page sombre de l'Histoire franco-camerounaise

http://www.france24.com/fr/20161021-focus-france-cameroun-histoire-upc-repression-crime-guerre

-----------------
PS: Le regime biya trouve son origine dans cette page sombre de notre histoire...

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Cameroun, 19 ème journée d' Elite 1 : Aigle  et  Union se séparent dos à dos
Cameroun, 19 ème journée d' Elite 1 : Aigle  et  Union se séparent dos à dos
Facebook
radios
RTS 90.5 FM Libye : questions sur une intervention occidentale 5 ans après la mort de Kadhafi :: LIBYA Sky One Radio 100.1 FM Libye : questions sur une intervention occidentale 5 ans après la mort de Kadhafi :: LIBYA Amplitude FM Libye : questions sur une intervention occidentale 5 ans après la mort de Kadhafi :: LIBYA Kalak FM Libye : questions sur une intervention occidentale 5 ans après la mort de Kadhafi :: LIBYA Nkongsamba FM Libye : questions sur une intervention occidentale 5 ans après la mort de Kadhafi :: LIBYA Cameroonvoice Libye : questions sur une intervention occidentale 5 ans après la mort de Kadhafi :: LIBYA Fréquence de vie Libye : questions sur une intervention occidentale 5 ans après la mort de Kadhafi :: LIBYA
réclame
partenaire
Libye : questions sur une intervention occidentale 5 ans après la mort de Kadhafi :: LIBYA
Dr Serge Blaise EMALEU l'invité SOPIEPROD
évènement
Libye : questions sur une intervention occidentale 5 ans après la mort de Kadhafi :: LIBYA
actuellement sur le site
LE JOUR
Libye : questions sur une intervention occidentale 5 ans après la mort de Kadhafi :: LIBYA
Loading...