La lutte contre Boko Haram au Nigeria volue positivement, dit un ministre nigrien

La lutte contre Boko Haram au Nigeria volue positivement, dit un ministre nigrien

La lutte contre Boko Haram au Nigeria volue positivement, dit un ministre nigrien
La lutte contre Boko Haram au Nigeria volue positivement, dit un ministre nigrien
Le ministre d'Etat à la présidence du Niger, Mohamed Bazoum, a indiqué vendredi à Abidjan que la lutte de la coalition des forces africaines contre Boko Haram au Nigeria évolue positivement.

"La situation évolue positivement car les troupes du Niger sont déjà engagées sur le front à l'intérieur du Nigeria", a déclaré le ministre nigérien lors d'une entrevue avec le président ivoirienne Alassane Ouattara.

A l'en croire, le Niger a un contingent "profondément" engagé dans la mise en oeuvre de la décision prise dans le cadre de la Commission du bassin du lac Tchad.

Le ministre nigérien a souligné la nécessité d'informer le président Ouattara de l'évolution de la situation sécuritaire dans la sous-région, pour le rôle qu'il joue en Afrique de l'ouest.

"Notre souhait est de voir cette guerre finir avec le succès escompté par la communauté internationale", a noté Mohamed Bazoum, se réjouissant des efforts conjugués pour combattre la secte terroriste nigériane Boko Haram qui menace de déstabiliser le Nigeria et ses voisins.

L'armée nigériane, appuyée par le Cameroun, le Tchad et le Niger voisins, a récemment lancé une contre-offensive et réussi à reprendre un certain nombre de localités des mains de Boko Haram dans le nord-est du pays.

Source : Xinhua
© Source : Xinhua

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@