Moraby, Le nouveau rossignol de la musique camerounaise sort son 1er single ce vendredi 09 dcembre au Cameroun :: CAMEROON

Moraby, Le nouveau rossignol de la musique camerounaise sort son 1er single ce vendredi 09 dcembre au Cameroun :: CAMEROON

Moraby, Le nouveau rossignol de la musique camerounaise sort son 1er single ce vendredi 09 d?cembre au Cameroun :: CAMEROON
Moraby, Le nouveau rossignol de la musique camerounaise sort son 1er single ce vendredi 09 d?cembre au Cameroun :: CAMEROON
Intitulé « Me ndêt ya , ce single est produit par Baron Music & Arts Production. Dans sa tendre jeunesse, Moraby prenait un divin plaisir à écouter les tubes de son modèle, Steeve Wonder, il les fredonnait en rentrant des cours et se rêvait en artiste international.

Dans les années 2007-2008, il poussa la chansonnette au milieu de ses amis et famille; en 2009, il parvient à autoproduire sa 1ère chanson qui resta confidentielle.

La rencontre en 2015, avec El Baron, sonne pour lui comme la 1ère pierre de la longue carrière qu’il souhaite poursuivre avec plus de professionnalisme…

Avec El Baron, comme producteur, Moraby apprend l’importance du détail, le sens des notes, et l’importance du rythme.

Dans le 1er single qui sort cette semaine, la voix de Moraby est entrainante, envoutante, ensorcelante…

Les sonorités produits en live par de virtuoses de la musique afro-cubaines dans ce single, apportent une coloration internationale à la musique de Moraby.

Ce natif du pays bamoun qui écrit lui-même ses textes, souhaite créer un nouveau courant artistique qui puisse ses racines dans les rythmes traditionnelles du Cameroun, avec une colonne vertébrale qui parle d’amour, de femmes, de vie ordinaire mais aussi d’espérance d’une vie enchantée. C’est ainsi qu’il voudrait toucher le maximum de cœur et d’âme.

EL BARON, une passion, un engagement, une vision

Actuellement économiste industriel, basé en Asie, El Baron est aussi guitariste arrangeur, compositeur à ses heures perdues. Cette 2ème vie tient à sa jeunesse, où il s’est baladé dans les cabarets de Yaoundé et a su grincer ses premières cordes pour accompagner certains virtuoses de la musique camerounaise.

Après une carrière réussie dans l’industrie pétrolière, il décide de revenir à son premier amour la musique, disons l’art musique, tellement il accorde de l’importance au détail des notes, du rythme, sans cesse à la recherche d’une harmonie artistique.

Sa maison de production dénommée BMA Productions, est basée à New-York (USA) avec des filiales à Londres et à Paris. Il a décidé avec une équipe autour de lui de produire le nouveau single de l’artiste Moraby, « Me ndêt ya .

Pourquoi avoir Produit Moraby ? Parole au producteur, EL Baron :

Moraby est original, il a une voix de velours, il sait toucher les cœurs lorsqu'il chante, ce gars a le potentiel de créer une nouveau courant musical durable.

Au Cameroun, les tendances musicales durable sont le Makossa et le Bikutsi. Dans le passé beaucoup d'artistes ont essayé de promouvoir de nouveaux rythmes tels que Le Makassi (Sam Fan Thomas), le Ben Skin etc.. mais il n'y a pas eu d'enchainement pour devenir une tendance populaire durable.

Néanmoins, Claude Ndam a eu le mérite de creer une visibilité de la musique Bamoun moderne, seulement les jeunes n'arrivent pas à suivre son style. Je suis convaincu que Moraby va créer un mouvement musical qui sera embrassé par la jeunesse camerounaise et africaine.

C'est avec beaucoup de plaisir que j'ai décidé d'investir sur lui pour transformer les musiques traditionnelles camerounaises, telles que le « Kpa Lum » et le « Mendu » en sonorité pouvant rivaliser le « Couper decaller ».

C'est un marathon donc, c'est vrai que son 1er titre « Me Ndet ya , c'est du RnB. Nous l'avons fait pour montrer son talent vocal au grand public. Dans les prochains singles, vous verrez des danses folkloriques de l’Afrique en permanence.

« Me ndêt ya , parle d’amour, du respect dû à la femme, de son rôle dans un couple, dans une famille.

Moraby a choisi pour son 1er album de rendre un vibrant hommage à cette créature, qui est aussi le recours et le secours; A écouter sans modération par les femmes et par les hommes.

2 versions sont proposées, pour le plaisir des mélomanes, version RnB & version Zouk. A déguster aussi bien lors du grand festival du Nguon à Foumban que sur l’ensemble du territoire camerounais.

Vivement le vidéogramme et l’envol vers les hit-parades de ce rossignol.

© Camer.be Et Sopieprod : Hilaire SOPIE

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Volleyball, Yvette Moukouri: "Le résultat est là"
Volleyball, Yvette Moukouri: "Le rsultat est l"
Facebook
réclame
partenaire
Moraby, Le nouveau rossignol de la musique camerounaise sort son 1er single ce vendredi 09 dcembre au Cameroun :: CAMEROON
GPS LE PHOTOGRAPHE GLOBE TROTTEUR EN SUISSE
évènement
Moraby, Le nouveau rossignol de la musique camerounaise sort son 1er single ce vendredi 09 dcembre au Cameroun :: CAMEROON
actuellement sur le site