CAMEROUN :: Yaound chante  Libert  avec Anne Marie Nzi : La  procession funbre de la chanteuse a plong la ville dans une profonde motion :: CAMEROON

CAMEROUN :: Yaound chante Libert avec Anne Marie Nzi : La procession funbre de la chanteuse a plong la ville dans une profonde motion :: CAMEROON

CAMEROUN :: Yaound? chante ? Libert? ? avec Anne Marie Nzi? : La  procession fun?bre de la chanteuse a plong? la ville dans une profonde ?motion :: CAMEROON
CAMEROUN :: Yaound? chante ? Libert? ? avec Anne Marie Nzi? : La procession fun?bre de la chanteuse a plong? la ville dans une profonde ?motion :: CAMEROON
Intervenue hier 21 juillet 2016  à  l’hôpital central de Yaoundé (Hcy), la mise en bière de la « Voix d’or du Cameroun »  a donné lieu à un hommage grandiose de la nation. Représentant du chef de l’Etat, Narcisse Mouelle Kombi le ministre des Arts et de la Culture (Minac), était entouré pour la circonstance de nombreux membres du gouvernement.

Des routes barrées pour laisser la kilométrique procession partie du funérarium de l’Hcy pour le palais des sports via le musée national, aucune plainte n’a été signalée. C’est, le tout Yaoundé qui a approuvé l’œuvre de l’artiste musicienne Anne Marie Nzi. De l’esplanade des ministères, tous, à travers la fenêtre, ont pointé un nez dehors ; fait allégeance à la voix féminine la plus légendaire du continent.   Répondant dit-on aux dernières volontés d’Anne Marie Nzi,  au musée national,  le Minac  lui a déposé une gerbe de fleurs ainsi qu’un micro sur le ventre.

D’Edgard Alain Mebe Ngo’o le ministre des Transports, Mounouna Foutsou de la Jeunesse et de l’Education civique, André Mama Fouda de la Santé, Grégoire Owona du Travail et de la Sécurité sociale, et de nombreuses sommités musicales, personne, n’a échappé à cette violente émotion qui s’est emparée de tout une ville qui a coulé des larmes en reprenant en chœur « Liberté », ce single génialissime qui à jamais, marquera au burin le nom d’ Anne Marie Nzi dans la légende des siècles. Le temps, pour reprendre un dicton  littéraire, sachant se moquer de tout qu’on fait sans lui.

Tout ceci pour une soirée d’hommages qui s’est poursuivie jusqu’aux premières lueurs de la matinée  au palais des sports de Yaoundé. On dirait un peuple pleurant sur un de ses fils de 30 ans.

Camer.be, comme si vous y étiez, vous propose le reste de la cérémonie en couleurs.

 

© Camer.be : Darren Lambo Ebelle

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

jeanne
paix son me et merci pour les photos

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@