CAMEROUN :: Grandes surfaces : La percée du « made in Cameroon »
CAMEROUN :: Grandes surfaces : La percée du « made in Cameroon »

CAMEROUN :: Grandes surfaces : La percée du « made in Cameroon »

CAMEROUN :: Grandes surfaces : La perc?e du ? made in Cameroon ?
CAMEROUN :: Grandes surfaces : La percée du « made in Cameroon »
Les produits transformés localement  font leur entrée dans les rayons jusque-là réservés aux produits importés.

«Les  produits  du  Cameroun ont la cote ».  Ces  propos  d’un responsable de supermarché  à  Yaoundé  témoignent de l’engouement des consommateurs pour le « made in Cameroon ». Ces produits  gagnent  progressivement des places dans les marchés et les grandes surfaces commerciales. Dans les  rayons  des  supermarchés  par exemple, l’agro-industrie locale s’impose peu à peu. Les pâtes alimentaires, les biscuits, les chips de plantain,  l’arachide sous diverses formes, et même des croquettes de manioc sont disponibles.

Selon Yannick Wandjé, responsable du rayon confiserie à Mahima Warda, « la confiserie locale se porte bien ». La preuve, ajoute-t-il «  je suis en train d’approvisionner le rayon ». Et que dire de notre chocolat ? « Il est très  sollicité  par  les  expatriés  qui apprécient  sa  teneur  en  cacao  et son goût », renseigne Raoul Nzuassa Nzengue,  directeur  adjoint  du  supermarché Casino à Yaoundé.

Les boissons locales ne se sont pas en reste. Les marques d’eau minérale estampillées Cameroun inondent les espaces  des  supermarchés  et  se vendent même dans la rue. Les vins «  made  in  Cameroon  »  séduisent également. Mais Ful Peter consommateur se plaint de ne pouvoir trouver  une bouteille  de  vin de  palme dans un supermarché. Parmi les produits de consommation courante manufacturés localement, le café sous toutes  ses  formes  tient  la  dragée haute. Les variétés robusta et arabica trônent  fièrement  dans les  rayons et attirent les clients pour leur arôme si  particulier. Dans ce success story des produits camerounais qui ont la cote, le poivre de Penja  jouit d’une réputation qui va au-delà des frontières nationales.

L’industrie cosmétique camerounaise a aussi le vent en poupe. Les laits de beauté et autres produits de toilette  ont  gagné  les  cœurs  des consommateurs et font les affaires des  commerçants.  Un  responsable du supermarché Mahima assure que : « les laits de toilette du Cameroun se font  recette et cela nous permet de faire des bénéfices ». Pour Edwige, « ce sont des produits adaptés aux peaux noires ». Les couches jetables pour enfants et adultes, des serviettes hygiéniques et le papier toilette sont aussi autant de produits que  l’industrie  cosmétique  locale met à la disposition des consommateurs.

Dans les rues de la capitale, la fièvre du patriotisme économique semble s’emparer des consommateurs. « À priori, ce qui est fabriqué au Cameroun  pour  moi  est  meilleur.  Et  je n’achète un produit étranger que s’il n’y a pas son équivalent au Cameroun »,  nous  confie  Patrick  M,  tout  en s’abreuvant  d’une  bouteille  de  jus de « foléré ». Un « foléré » que maman  Marie  souhaite  vendre  à  une plus grande échelle si les moyens le lui  permettent  :  «  il  faut  que  le monde entier goûte à çaC’est très bon ».« Les produits du Cameroun ont la cote ». Ces propos d’un responsable de supermarché à Yaoundé témoignent  de  l’engouement  des consommateurs pour le « made in Cameroon ».

Ces produits gagnent  progressivement  des  places  dans les marchés et les grandes surfaces commerciales. Dans les rayons des supermarchés  par  exemple,  l’agro-industrie locale s’impose peu à peu. Les pâtes alimentaires, les biscuits, les chips de plantain, l’arachide sous diverses formes, et même des croquettes de manioc sont disponibles. Selon Yannick Wandjé, responsable du rayon confiserie à Mahima Warda, « la confiserie locale se porte bien ». La preuve, ajoute-t-il «  je suis en train d’approvisionner le rayon ».

Et que dire de notre chocolat ? « Il est très  sollicité  par  les  expatriés  qui apprécient  sa  teneur  en  cacao  et son goût », renseigne Raoul Nzuassa Nzengue,  directeur  adjoint  du  su- permarché Casino à Yaoundé. Les boissons locales ne se sont pas en reste. Les marques d’eau minérale estampillées Cameroun inondent les espaces  des  supermarchés  et  se vendent même dans la rue. Les vins «  made  in  Cameroon  »  séduisent également. Mais Ful Peter consommateur se plaint de ne pouvoir trouver  une bouteille  de  vin de  palme dans un supermarché. Parmi les produits de consommation courante manufacturés localement, le café sous toutes  ses  formes  tient  la  dragée haute. Les variétés robusta et arabica trônent  fièrement  dans les  rayons et attirent les clients pour leur arôme si particulier. Dans ce success story des produits camerounais qui ont la cote, le poivre de Penja  jouit d’une réputation qui va au-delà des frontières nationales.

L’industrie cosmétique camerounaise a aussi le vent en poupe. Les laits de beauté et autres produits de toilette  ont  gagné  les  cœurs  des consommateurs et font les affaires des  commerçants.  Un  responsable du supermarché Mahima assure que : « les laits de toilette du Cameroun se font recette et cela nous permet de faire des bénéfices ». Pour Edwige, « ce sont des produits adaptés aux peaux noires ». Les couches jetables pour enfants et adultes, des serviettes hygiéniques et le papier toilette sont aussi autant de produits que  l’industrie  cosmétique  locale met à la disposition des consommateurs.

Dans les rues de la capitale, la fièvre du patriotisme économique semble s’emparer des consommateurs. « À priori, ce qui est fabriqué au Cameroun  pour  moi  est  meilleur.  Et  je n’achète  un  produit  étranger  que s’il n’y a pas son équivalent au Cameroun  »,  nous  confie  Patrick  M, tout en s’abreuvant d’une bouteille de jus de « foléré ». Un « foléré » que maman Marie souhaite vendre à  une  plus  grande  échelle  si  les moyens le lui permettent : « il faut que  le  monde  entier  goûte  à  ça. C’est très bon »

© Cameroon Tribune : Sandrine AVOMO

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
RFA 3-1 Cameroun: Assistance vidéo, 5 minutes de folie
RFA 3-1 Cameroun: Assistance vidéo, 5 minutes de folie
Facebook
radios
RTS 90.5 FM CAMEROUN :: Grandes surfaces : La percée du « made in Cameroon » Sky One Radio 100.1 FM CAMEROUN :: Grandes surfaces : La percée du « made in Cameroon » Amplitude FM CAMEROUN :: Grandes surfaces : La percée du « made in Cameroon » Kalak FM CAMEROUN :: Grandes surfaces : La percée du « made in Cameroon » Nkongsamba FM CAMEROUN :: Grandes surfaces : La percée du « made in Cameroon » Cameroonvoice CAMEROUN :: Grandes surfaces : La percée du « made in Cameroon » Fréquence de vie CAMEROUN :: Grandes surfaces : La percée du « made in Cameroon »
réclame
partenaire
CAMEROUN :: Grandes surfaces : La percée du « made in Cameroon »
Dr Serge Blaise EMALEU l'invité SOPIEPROD
évènement
CAMEROUN :: Grandes surfaces : La percée du « made in Cameroon »
actuellement sur le site
HARMATTAN
CAMEROUN :: Grandes surfaces : La percée du « made in Cameroon »
Loading...