Fête du travail: la société FIPCAM présumée coupable de maltraitance envers ses employés
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Fête du travail: la société FIPCAM présumée coupable de maltraitance envers ses employés :: CAMEROON

La 137e édition de la fête du travail est célébrée sous le thème "Résilience et travail décent : agir ensemble au sein du monde du travail pour améliorer les conditions de vie et l’inclusion sociale". Mais pour certains employés de la société FIPCAM, ce slogan n'est qu'un ensemble de mots qui n'impactera jamais positivement leur vie professionnelle au sein de ladite entreprise.

En cette journée importante pour les travailleurs, aucune activité constructive, aucune conférence débat pour montrer l'intérêt du patronat de FIPCAM à vouloir améliorer les conditions de vie du personnel, à l'opposé de la magnifique organisation vécue au ministère de l'eau et de l'énergie, ou une conférence débat a été placée sous la présidence du secrétaire général dudit ministère, l'événement s'est tenu à la cinémathèque de l'immeuble ministèriel N°1, en date du 27 avril 2023 à 14h avec pour thématique "amélioration des conditions de vie dans le sous-secteur eau et énergie". Ce qui a fait réagir certaines personnes sur les conditions de travail qui sont réservées à certains employés au sein de la société FIPCAM.

"Du haut de mes 55 ans d'âge, j'ai personnellement vécu les plans machiavéliques mis en place par l'ex-directeur général de FIPCAM pour torpiller le dossier d'enquête de l'incendie qui a fait de l'employé Toungou Barthélémy, un handicapé à vie et de l'accident de circulation routière subi par l'ouvrier Ireke A Nyam", dévoile, Esther Félicité Andomozo'o, ex-responsable traçabilité.

Au sein de la société forestière fabrique camerounaise de parquet (FIPCAM), plusieurs employés de la section scierie sont en service depuis plusieurs années sans recevoir d'avancements automatiques(échelons conventionnels) prescrits par le code du travail et la convention collective. D'autres remplissent les conditions légales pour bénéficier de l'indemnité de non-logement mais le patronat refuse de payer. C'est ainsi qu'en date du dimanche 23 avril 2023 à 17h, une réunion extraordinaire a été organisée par le personnel, non loin du lycée classique de Mfou, pendant laquelle a été dressée une liste confidentielle de revendications qui a été déposée au cabinet du ministre du travail et envoyée par courrier électronique à Didier Michaud-Daniel, chief executive officer of Bureau Veritas Group, pour qu'ils constatent personnellement le manque de transparence et l'illégalité de certains actes que posent le patronat de FIPCAM contre certains de leurs employés. 

Au chantier 09017 logé dans les forêts du sud, les ouvriers mangent dans les marmites des riverains,faute d'économat. Le personnel avait même menacé de faire grève à un moment donné.

Pendant son service, Toungou Barthélémy a été l'objet d'un accident de travail, victime de brûlures au 3eme degré, il est aujourd'hui une épave ambulante. Au lieu d'être dédommagé, il a plutôt été licencié. Ireke À Nyam présente également des séquelles neurologiques d'un accident de travail, blessé, il a été abandonné et licencié. Abanda Georges a été victime d'une chute de plusieurs mètres de hauteur pendant l'exercice de ses fonctions, physiquement abîmé, il a été abandonné et licencié. Beyeme Étienne a été victime d'un accident de travail, blessé gravement, il a été abandonné et licencié. Aucun employé n'est à l'abri de cette mauvaise pratique qui consiste à nourrir les employés d'espoirs et de les abandonner par la suite. ''la société FIPCAM m' a perdu du temps pour rien,que de fausses promesses'', déclare Jean Jacques Mebeu. Viviane Tsala Ze interroge la moralité du patronat et félicite d'ailleurs Jean Jacques Mebeu, d'avoir bien fait en quittant définitivement la société FIPCAM.

Malgré le rythme insoutenable du travail, certains employés n'abdiquent pas, mais la fatigue et le stress viennent souvent rappeler l'importance d'avoir des bonnes conditions de travail "comme ce fut le cas de cet accident mortel survenu à Abong Mbang entre un véhicule gros porteur de FIPCAM contre un camion transportant des boeufs" explique, Baba Mohamadou.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo