COMMISSION DU BASSIN DU LAC TCHAD (CBLT) : TOUS CONTRE BOKO HARAM
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: COMMISSION DU BASSIN DU LAC TCHAD (CBLT) : TOUS CONTRE BOKO HARAM :: CAMEROON

Le développement des infrastructures de base et l’appui de l’Union africaine pour la revitalisation du Lac Tchad sont parmi les grandes décisions du 16ème Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de la CBLT, tenu le 29 novembre 2022 à Abuja au Nigeria avec la participation du MINDEF Joseph Beti Assomo, Représentant personnel du Chef de l’Etat, S.E.M. Paul Biya.

Après le discours d’ouverture de Mohammadu Buhari, Président en exercice du Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres de la Commission du Bassin du Lac Tchad (Cblt) et avant tout débat au fond, le ministre délégué camerounais à la présidence chargé de la Défense, Représentant personnel du Président de la République Paul Biya au sommet d’Abuja, a tenu à transmettre le message de soutien et de solidarité du Chef de l’Etat camerounais à ses pairs de la CBLT.

Joseph Beti Assomo a ainsi souligné que le Président Camerounais s’est engagé à adhérer à toutes les décisions prises au cours de ce conclave. Le communiqué final publié à la fin des assises comporte d’importantes résolutions prises pour adresser les principaux points qui interpellent l’organisation.

A l’ouverture comme à la clôture, l’unanimité se dégage sur une constance : l’hydre terroriste Boko Haram freine le développement des pays de la région. Affaibli grâce aux efforts mutuels conjugués des pays membres, cet ennemi commun n’est pourtant pas encore totalement vaincu. Les insurgés ont replié dans les îles du Lac Tchad où ils procèdent par des attaques sporadiques, des embuscades et des prises d’otages pour assurer leur survie. Les participants ont réaffirmé leur engagement à en finir avec l’hydre terroriste. Pour cela, il conviendrait de renforcer la FMM en la dotant des moyens techniques et technologiques et de défense indispensables.

La revitalisation du Lac Tchad aura été le deuxième centre d’intérêt des chefs d’Etat et de gouvernement. Le « Projet de transfert d’eau inter bassins » qui consiste à faire venir les eaux du fleuve Congo depuis la République démocratique du Congo au Lac Tchad en passant par le fleuve Oubangui en RCA et Chari et Logone au Tchad est acté. Mais ce projet lourd nécessite de gros financements qu’il faut chercher chez les partenaires techniques et financiers. Le sommet a recommandé de mener un plaidoyer de haut niveau auprès de l’Union africaine pour en faire un projet panafricain et mobiliser ainsi les moyens conséquents pour sa réalisation. Entre temps, des solutions intermédiaires sont préconisées. Ainsi de l’amélioration de l’hydraulicité des affluents tributaires du Lac Tchad (Chari et Logone) et l’aménagement du lac lui-même.

Les dirigeants de la CBLT s’engagent également à améliorer les conditions de vie de plus de 50 millions de personnes qui vivent sur les pourtours du Lac. Des projets et programmes sont mis en œuvre dans ce sens. Le sommet a connu la participation des présidents du Niger, Mohamed Bazoum, de la RCA, Faustin-Archange Touadera, du Tchad, Mahamat Idriss Deby Itno et de Mohamed Younis Menifi, président de la Transition de la Libye. /

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo