Détournement de 44 milliards en 2021 : 5 ministères sur le banc des accusés.
CAMEROUN :: REVUE DE PRESSE

CAMEROUN :: Détournement de 44 milliards en 2021 : 5 ministères sur le banc des accusés. :: CAMEROON

MINTP, MINEFOP, MINADER, MINDCAF, MINAC sont les ministères les plus corrompus. La commission nationale anti-corruption a rendu sa copie. L’addition est salée 44 milliards en fumée en 2021. Cependant que la Décentralisation, le Budget 2023, la couverture santé universelle et l’inflation sont les sujet qui sur la table des parlementaires au cours de la session budgétaire de Novembre 2022.

C’est le journal Repères paraissant à Yaoundé qui donne l’information. MINTP, MINEFOP, MINADER, MINDCAF, MINAC : « Epicentre de la corruption en 2021 ». Dans un rapport qu’elle publie ce 10 novembre 2022 à Yaoundé, la Commission nationale anti-corruption est formelle. Les ministères en charge de la Culture, de l’Agriculture et du Développement rurale, de l’Emploi et de la Formation professionnelle, des Travaux publics, des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières..., font parties des administrations les plus polluées. Plusieurs cadres de ces services écopent ainsi des sanctions allant de l’amende au licenciement, en passant par l’avertissement. De manière générale, ce fléau, comme le révèle l’enquête, cause à l’Etat un préjudice financier de 44 milliards Fcfa en 2021. Contre seulement 17 milliards en 2022.

EcoMatin revient sur les sujets qui attendent les députés et les sénateurs au cours de la session budgétaire qui s’est ouverte vendredi dernier. Décentralisation, Budget 2023, couverture santé universelle, inflation : « Les enjeux de la session parlementaire de novembre ». La dernière session parlementaire de l’année s’est ouverte vendredi 11 novembre 2022 à la chambre basse et haute du parlement. Une session pleine d’enjeux avec en tête l’adoption de la loi de finances pour l’exercice 2023 dans un contexte d’inflation inédite et de pression des institutions internationales dont le FMI. L’implémentation de la décentralisation au plan local, tout comme la couverture santé universelle et la poursuite du Plan spécial de reconstruction des régions du Nord-Ouest, du Sud-Ouest et de l’Extrême-Nord, figurent parmi les questions sur lesquelles les élus de la nation seront appelés à se prononcer.

Le journal L’Equation fait plutôt un éloge flatteur sur la Compétence et la compétitivité à la Camwater : « Blaise Moussa dynamise ses stratégies sur un échiquier gagnant ». Des partenaires de haut vol ont été reçus dans la semaine du 7 au 12 novembre dernier par le Directeur

Général de la Camwater Blaise Moussa. Dans cet échiquier ou il était question de trouver des solutions de convictions pour la réhabilitation de cette société d’Etat qui doit s’arrimer aux standards internationalement reconnue dans la production et la distribution de l’eau potable au Cameroun, 5 partenaires de poids ont été attentivement écoutés : le Président Directeur Général de l’entreprise Satarem, Vice-président of International developpment of the California-based company Ecc, le Directeur Général d’ODIS et les Directeurs généraux des Sociétés Putman et Amibl U.

Cependant que dans la Guerre économique Cameroun-Afrique du Sud : « Baba Danpullo contre-attaque » Pour le quotidien Eco News,  En réaction à la saisie et à la vente de ses biens en Afrique du Sud, suite à un contentieux de 22 milliards Fcfa, relatif à un emprunt. Baba Danpullo a donc réagi en obtenant une décision du tribunal de première instance de Douala autorisant la saisie des comptes de MTN et Chococam actionnaires de la First national Bank Limited qui a opéré la saisie-vente. Est-ce le début d’une guerre économique ?

Le Soir pense qu’il s’agit de Xénophobie : « Le fleuron du Cameroun en Afrique du Sud en ‘’ feu‘’ ». Sans raison apparente, une banque sud-africaine a mis un terme à la Convention de crédit signée par Baba Danpullo pour l’acquisition d’un immeuble d’une valeur de 21 milliards Fcfa. L’ensemble des sociétés de l’opérateur économique de premier ordre en Afrique noire francophone pesant plus de 500 milliards Fcfa mises en liquidation.

Lire aussi dans la rubrique REVUE DE PRESSE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo