Pose des sabots,mise en fourrière irrégulière des véhicules: Dénis Emilien écrit au Premier Ministre
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Pose des sabots,mise en fourrière irrégulière des véhicules: Dénis Emilien écrit au Premier Ministre :: CAMEROON

Dans une lettre ouverte, Denis Emilien Atangana demande à  Monsieur le Premier Ministre, Chef du gouvernement, Joseph Dion Nguté de mettre un terme à la pose des sabots et  la mise en fourrière irrégulière des véhicules par les agents de la police municipale dans les villes du Cameroun

Ci-dessous, l'intégralité de la lettre

Monsieur le Premier Ministre, Chef du gouvernement

À l’attention du

-Ministre des Transports

-Ministre de la Décentralisation et du développement local

-Les Maires

Objet : Pose de sabots et  mise en fourrière irrégulière des véhicules par  des agents de la police municipale  dans certaines villes.

Monsieur le Premier Ministre, Chef du gouvernement

J’ai l’obligation républicaine en ma triple qualité de président national du Front des Démocrates Camerounais (FDC), Conseiller municipal et citoyen camerounais épris de justice de vous écrire pour dénoncer les abus et l’escroquerie  des usagers par les agents des communes et du Ministère des transports .

En effet, Monsieur le Premier Ministre,

Il a nous a été donné de constater que dans certaines de nos villes les agents de la police municipale procèdent à l’immobilisation  par  des sabots  et la mise en fourrière en  complicité avec le ministère des transports sous le fameux prétexte de stationnement interdit.

Le  constat hallucinant que nous faisons est qu’il n’existe aucun marquage au sol et  signalisation verticale réglementaire sur les routes de villes  permettant à un propriétaire de véhicule de savoir les emplacements  soumis à des règles ou à des restrictions pour stationner. Mais curieusement les usagers sont frappés par des sanctions et amendes pour avoir mal garés et pire à des heures nocturnes. Ainsi de nombreux usagers sont contraints de payer des amendes qui leurs sont injustement imputés du fait d’avoir mal garés alors que sur ces emplacements il n’existe aucune indication de stationnement. Pour le FDC c’est injuste et inacceptable une telle pratique qui n’honore pas notre pays et nos Mairies. Au FDC, nous nous interrogeons de savoir comment est-il possible que sur des routes ou emplacements où il n’existe et pire encore il n’a jamais existé de signalisation, de  marquage au sol  destiné au parking ou stationnement payant,  aucune indication  permettant de s’acquitter des droits des stationnement, aucun agent communal prélèvant les droits de stationnement, que  curieusement après avoir garé qu’on  vienne à mettre les sabots sur votre véhicule ,le transporter  pour la fourrière et vous imposer de payer une amende  ?  C’est quand même indécent qu’on vous demande de payer une amende pour avoir garer sur un emplacement où il n’existe ou il n’a jamais existé une trace au sol indiquant un stationnement interdit ou payant.

Pour le FDC, notre position est claire. Il faudrait d’abord procéder à la matérialisation des  emplacements de stationnement interdit et payant par une signalisation verticale et  communiquer avant de procéder à la répression.

En ma qualité d’élu local, je suis très conscient que les collectivités territoriales décentralisées ont  besoin des ressources propres mais il me semble que ce n’est pas par cette pratique illégale et honteuse qu’elles vont renflouer leurs caisses.

Monsieur le Premier Ministre, nous pensons qu’il serait judicieux d’interdire ces abus et escroqueries en attendant la matérialisation du marquage au sol accompagné d’une véritable signalisation verticale réglementaire.

Je vous prie d’agréer Monsieur le Premier Ministre, Chef du gouvernement l’expression de mes salutations distinguées.

Le Président national du Front des Démocrates Camerounais (FDC)

Conseiller municipal.

Denis Emilien Atangana

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo