Des Camerounaises arrêtées au Pakistan pour trafic de Cocaïne
PAKISTAN :: SOCIETE

Des Camerounaises arrêtées au Pakistan pour trafic de Cocaïne

Après des mois d’enquêtes, la police Pakistanaise a démantelé un réseau  important de trafic de Cocaïne à Karachi, la plus grande ville du Pakistan et la capitale économique et financière du pays. 

Une dizaine de personnes ont été contrôlées et trois d'entre elle ont été arrêtées parmi lesquelles des camerounaises et des togolaises. D'autres doivent s'attendre à une dénonciation selon la police de Karachi qui n'a pas révélée l'identité des personnes arrêtées à la presse.

Selon le Daily Express, le 26 octobre 2022 dans la soirée, la police a procédé à un vaste contrôle d’identités dans un immeuble de la rue Moundja, en raison d’une forte suspicion de trafic de stupéfiants. Trois personnes ont été arrêtées.

Toujours selon la même source, joint au téléphone par la rédaction de camer.be, depuis déjà plusieurs semaines, la police enquêtait sur ce  trafic de cocaïne qui se tenait à Karachi. Cette surveillance a finalement abouti à l’intervention d’une douzaine de policiers de la sûreté, le mercredi 26 octobre 2022 dans la soirée.

En plus des personnes qui se trouvaient déjà dans les locaux, celles qui s’étaient rendues brièvement dans l’immeuble auparavant ou qui voulaient y accéder pendant l’opération ont également été soumises au contrôle. Au total, les identités de dix personnes ont été vérifiées. Il s’agissait d’individus de diverses nationalités parmi lesquelles se trouvaient des Camerounais, des Togolais et des Pakistanais.

La Radio Télévision Pakistane quant à elle affirme qu' au cours des perquisitions ordonnées par le juge d’instruction, de la cocaïne (pour une somme que la police ne connaît pas encore) ainsi que de l’argent liquide qui pourrait être lié au trafic de drogue ont été découverts dans deux appartements et ensuite mis en sûreté.

Trois femmes originaires du Cameroun et du Togo ont été arrêtées pour infractions à la loi sur les stupéfiants. D’autres personnes doivent s’attendre à une dénonciation. 

Selon la police pakistanaise, des enquêtes sont en cours ainsi que les investigations qui seront menées dans tout le pays.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo