Je comprends pourquoi je ne suis pas fait pour le mariage…
CAMEROUN :: FRANCAISCAMER

CAMEROUN :: Je comprends pourquoi je ne suis pas fait pour le mariage… :: CAMEROON

Tous les gens que je connais ne font que me dire que « Il faut te marier », « Il faut te marier », « Il faut te marier, Ecclésiaste ! » Mais lorsque j’observe les couples autour de moi, j’ai vite fait de constater que je ne suis pas vraiment le genre d’individu qui a été prédisposé pour le mariage…

Mon téléphone, c’est mon téléphone

Lorsque j’observe les couples autour moi, on dirait que la femme utilise le téléphone de son mari comme si c’était le sien, et que le mari utilise également le téléphone de sa partenaire comme s’il en était le propriétaire.

Ils font même ça comment ?

Parce que moi si je vis avec une fille, je ne lui donnerai pas l’occasion de fouiner dans mon téléphone portable sans mon autorisation. Je ne lui donnerai pas l’accès à mes conversations privées. Je lui interdirai formellement d’aller surfer sur ma messagerie personnelle durant mon sommeil, au risque de voir toute notre relation s’effondrer comme un gigantesque château de cartes…
Ça ne veut pas dire que j’ai des choses à cacher hein, mais je ne comprends pas cette attitude malsaine de voyeurisme déplacé dans les SMS de ton alter ego. Je ne considère pas cette permissivité comme un témoignage manifeste de votre amour. Je suis catégorique et je suis intransigeant là-dessus, parce que je pense que j’ai aussi droit à mon petit jardin secret. Et que ce n’est pas parce que nous sommes mariés que tu dois absolument être au courant de toutes les discussions que je vais entretenir avec ma mère ou bien avec ma petite sœur !

Mon argent c’est mon argent !

C’est vrai qu’il faut prendre soin de son épouse. Et cela, dans la limite de ses moyens et de ses capacités. C’est aussi vrai que ton épouse peut avoir une petite estimation de ce que tu peux gagner durant trente-et-un jours. Mais… cela ne veut pas dire qu’on doit commencer à faire la police derrière toi hein !

J’ai d’ailleurs du mal avec ces hommes qui déposent tout leur salaire sur la table basse du salon en signe de « transparence », et qui demandent à leur partenaire féminine de tout gérer. J’ai aussi du mal avec ces mâles dont on connaît la date du « touchement » par cœur. Je suis aussi embêté quand la femme te maîtrise financièrement de A jusqu’à Z, et qu’elle sait précisément quand est-ce que tu as de l’argent, et quand est-ce que tu n’as même pas un seul kopeck dans tes poches !

Je suis probablement un homme orgueilleux. Je n’aime pas dépendre d’une femme, et je n’aime pas quand ma compagne est au courant que je suis foiré comme une chauve-souris d’église. Je n’aime quand elle sait que j’ai de l’argent non plus, puisque cela va décupler ses envies et ses exigences qui sont généralement déraisonnables. Je ne veux pas qu’elle sache que j’ai reçu un petit coup de pouce de ma famille, ou alors que j’ai été soutenu par l’un de mes camarades d’enfance. Et pour cela je suis déjà hors-jeu parce que la règle prioritaire dans tous les foyers camerounais, c’est que la femme doit impérativement connaître et réorganiser tout ce que son époux possède !

Je n’ai surtout pas besoin de maux de tête

Ça alors, j’ai horreur ! D’ailleurs je crois c’est surtout pour ça que je ne suis pas véritablement fait pour le mariage, car je suis un amant et un courtisan vraiment-vraiment très compliqué !
Je ne suis pas le genre d’homme qui bat une femme —et heureusement !—, mais je suis le genre de mari qui s’énerve excessivement facilement. Je suis un serial boudeur, et lorsque tu me pousses à l’extrême je vais rompre avec toi dans mon esprit mais tu ne le constateras malheureusement que plus tard…

Je ne suis pas vraiment prêt pour le mariage, et intrinsèquement je le regrette. Je peux me mettre en colère parce que ma femme insiste pour me faire l’amour alors que moi je ne suis pas actuellement de bonne humeur. Je peux me mettre en colère lorsqu’elle me réveille à 5 heures du matin (pour me dire même quoi ?) alors que moi j’ai encore envie de somnambuler. Je suis généralement irascible lorsque je suis concentré sur mon match de football, et que la bonne dame se place expressément devant mon téléviseur pour me turlupiner. Je n’aime pas quand je suis tranquille dans ma quiétude et dans ma paix intérieure, et qu’il y a une femme à côté de moi qui passe seulement son temps à jouer avec moi, à me parler de ses problèmes d’argent, à se focaliser sur des inutilités comme les anniversaires, à réitérer ses scènes de ménage et de jalousie qui m’apparaissent indiscutablement incompréhensibles, etc.

Est-ce que je peux retrouver ma liberté ?

S’il y a une seule chose au monde que je suis certain de ne jamais vouloir céder à qui que ce soit dans ma vie, ce sera ma liberté ! Car je suis littéralement désappointé lorsque je vois mes amis qui sont obligés de s’extirper pour s’échapper de leur propre maison, et qui ensuite seront obligés de mentir à leur tendre épouse au téléphone…

Vrai-vrai hein, moi je ne peux pas supporter ça ! Ce n’est pas parce que nous sommes mariés que mon corps va désormais t’appartenir. Ce n’est pas parce que nous sommes ensemble que ce sera à toi de sélectionner qui peut devenir mon ami ou pas. Ce n’est pas parce que nous sommes en couple que je n’aurai plus le droit de m’amuser, je n’aurai plus le droit de voyager sans ton autorisation ni ton accord explicite, ou encore que je n’aurai plus le droit de rencontrer d’autres personnes que toi tu ne connaissais pas auparavant.

C’est même devenu quoi ? Moi j’ai besoin de ma liberté intégrale, et j’y tiens comme à la prunelle de mes deux yeux. Surtout que je vois des amants qui sont malheureux autour de moi mais qui font hypocritement semblant d’être reconnaissants, soi-disant parce qu’ils sont « mariés ». On leur avait dit que l’homme et la femme ne feraient plus qu’une seule chair, et c’est pour ça qu’ils se sacrifient tous les jours afin d’espérer respecter cette parole biblique. Et au final, certains parmi eux sont silencieusement des prisonniers et des désespérés qui s’ignorent…

Je comprends pourquoi je n’étais pas fait pour le mariage…

Donc tous les gens que je côtoie ne font que me dire que « Il faut te marier », « Il faut te marier », « Il faut te marier, mon cher Ecclésiaste ! » Mais lorsque j’observe le couple de mon ami Pierre La Paix Ndamè, j’ai vite fait de constater que je ne suis pas vraiment le genre de Camerounais qui avait été prédisposé pour les fiançailles…

Je comprends pourquoi je ne suis pas fait pour le mariage ! Je suis trop indépendant mentalement, j’ai inconditionnellement besoin de mon espace personnel et de mon intimité, et je suis très réfractaire pour partager mes peurs et mes inquiétudes avec quelqu’un qui n’est pas construit de la même manière que comme moi-même.

Je comprends pourquoi je ne suis pas prêt pour le mariage ! Je suis le genre de type qui peut aimer une femme de tout son cœur et de toute son âme, mais je peux aussi la quitter à tout moment ; parce que pour moi il n’y a que ma mère et mes sœurs qui me paraissent émotionnellement irremplaçables.
Je comprends maintenant pourquoi je suis condamné à demeurer célibataire, même si je suis persuadé que je terminerai ma vie dans le mariage.

Parce que nous n’avons qu’une seule vie, et moi je n’ai pas envie de gâcher la mienne à cause d’une institution qui a été inventée par des individus qui préservaient leurs propres intérêts. Parce que le meilleur moyen d’être un bon mari, c’est de vivre avec sa compagne comme si vous étiez encore célibataires. Parce que ma vie de couple ne se résumera pas à une pâle copie de la vie de couple des autres, puisque l’objectif premier dans une relation amoureuse devrait prioritairement rester mon épanouissement personnel.

Alors tant que je ne suis pas complètement heureux avec une femme, eh bien moi je ne serai jamais véritablement fait pour le mariage !

Lire aussi dans la rubrique FRANCAISCAMER

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo