15 ans de prison pour avoir assassiné sa copine et son enfant
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: 15 ans de prison pour avoir assassiné sa copine et son enfant :: CAMEROON

Un enseignant a été reconnu coupable des faits qui lui étaient reprochés et condamné à une lourde peine d’emprisonnement ferme. Il devra également verser aux ayants-droits de la défunte une importante somme d’argent représentant les dommages et intérêts. Il était reproché à l’accusé d’avoir ôté la vie à sa copine qui portait une grossesse.

Quatre ans après le décès suspect de la jeune Anaba, les membres de sa famille restent inconsolables. Ils en ont encore donné la preuve dans la salle d’audience du Tribunal de grande instance (TGI) du Mfoundi le 2 septembre 2022. Ils restent traumatisés par les images horribles du corps balafré et sans vie de cette dernière qui portait une grossesse.

C’est un forfait qu’ils attribuent à Christian Nama Dieme, incarcéré à la prison centrale de Yaoundé Kondengui depuis 4 ans. Ils sont venus nombreux suivre le verdict de l’affaire. Dans sa décision finale, le tribunal a condamné l’accusé à 15 ans de prison ferme et au paiement de 21,5 millions de francs représentant les dommages et intérêts. Il devra verser au trésor public 1,1 million de francs représentant les frais de justice.

Après la déclaration de culpabilité de M. Nama Dieme, le représentant du parquet s’est réjoui de cette décision en notant que rien ne vaut une vie humaine. C’est la raison pour laquelle il a requis la peine de mort contre l’accusé. «Il a ôté la vie à sa copine et un enfant qui était dans le ventre. Il mérite d’être frappé d’une peine lourde et dissuasive qui le maintiendrait à vie dans la prison», a martelé le magistrat du parquet. L’avocat de la défense, qui s’est plié à la décision du tribunal, a néanmoins indiqué que les faits de meurtre imputés à son client font planer le doute. D’après lui, aucune preuve rattachant Christian Nama Dieme au décès de sa copine n’a été apportée au cours de ce procès.

Rappelons que les faits au centre du procès remontent au mois d’août 2018. Christian Nama Dieme, enseignant dans un collège d’enseignement privé de Yaoundé, avait engrossé son élève Anaba. Interpellé sur le sujet, il avait réfuté la grossesse, avant de revenir sur ses déclarations après avoir été confondu par des examens cliniques. Sauf que l’enseignant, qui ne voulait pas de la naissance de l’enfant, avait demandé à sa copine de procéder à un avortement. Devant le refus de la jeune fille d’obtempérer aux injonctions de son amant, ce dernier avait décidé, d’après l’accusation, de passer à la vitesse supérieure.

Celle consistant à ôter la vie à la future mère d’enfant en invitant nuitamment cette dernière à son domicile. Son corps sans vie avait été retrouvé au quartier Kondengui. Une enquête ouverte avait permis de mettre la main sur Christian Nama Dieme, qui avait été placé en détention provisoire à la prison centrale de Yaoundé Kondengui. Le tribunal a décidé qu’il y reste jusqu’à la fin de ses jours.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo