Année scolaire 2022-2023 : le gouvernement ferme près de 500 collèges et écoles
CAMEROUN :: REVUE DE PRESSE

CAMEROUN :: Année scolaire 2022-2023 : le gouvernement ferme près de 500 collèges et écoles :: CAMEROON

Imbroglio. La rentrée scolaire fixée au 5 septembre prochain est désormais mise à rude épreuve. Les mouvements de défense des droits des enseignants sont montés au créneau le week-end dernier pour dénoncer le non-respect de l’échéancier de résolution de leurs problèmes fixé par le président de la République. Un boycott de la rentrée est en téléchargement. Cependant que le gouvernement ferme les écoles et les collèges clandestins.

Pour le quotidien Le Messager « Tous relevant de l'enseignement secondaire et réunis dans les mouvements OTS, OTA et SECA, ils annoncent un boycott massif de la prochaine reprise des cours et une grève à l'infini tant que leurs revendications ne seront pas définitivement résolues » Et pour cause, « nous souhaitons attirer votre attention sur les faits suivants : d’une part la non prise en compte de nos problèmes ni de l’échéancier proposé par nos soins au président de la République le 18 mars 2022 et au premier ministre le 04 avril 2022, pour la résolution de nos problèmes, et d’autre part, le non-respect des hautes instructions du président de la République visant à pallier à certains de ces points de réclamations ».

De façon général, rappellent-ils, « nous attendons substantiellement du gouvernement l’automatisation de nos actes de carrière, la signature et la mise en application de notre statut spécial, le paiement total de la dette dû aux enseignants, le respect des premières hautes instructions du chef de l’État et le recrutement massif des Instituteurs de l’enseignement technique ».

L’autre son de cloche vient du gouvernement qui va à l’assaut des Etablissements scolaires clandestins. Cameroon Tribune, le journal à capitaux publics titre tout simplement «A l’assaut ! » Et citer  Deux arrêtés des ministres de l’Education de base et des Enseignements secondaires signés la semaine dernière portent fermeture de près de 500 écoles et collèges privés non conformes. Des équipes sont attendues sur le terrain dans les prochains jours pour faire appliquer ces mesures avant la prochaine rentrée. La précision est donnée par le journal Le Jour sur ce fonctionnement dans la Clandestinité :

«134 collèges fermés ». Ces Instituts ne respectent pas les conditions de création, d’ouverture ou de fonctionnement selon le MINESEC.

Lire aussi dans la rubrique REVUE DE PRESSE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo