Fermeture des entreprises Nourishka : Dans les dédales d’une affaire décapante…
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Fermeture des entreprises Nourishka : Dans les dédales d’une affaire décapante… :: CAMEROON

Le député du Parti camerounais pour la réconciliation nationale (PCRN ), l’honorable Nourane Foster, a décidé de fermer ses boutiques spécialisées dans la vente des boissons embellisantes, cheveux vierges, perruques et cosmétiques au travers de ces produits Quarteronne. L’annonce qui a ouvert le boulevard à la polémique, a été faite sur la page officielle de sa promotrice le 10 août 2022.

Tout est parti d’un reportage diffusé sur France 24, le 09 août 2021. Intitulé « blanchir sa peau, un business juteux mais dangereux », la chaîne de télévision française parle du Collagène, un « curieux breuvage censé éclaircir la peau » commercialisé au Cameroun par les entreprises Nourishka de l’honorable Nourane Foster. Suite à cette polémique, le député du PCRN  décide de fermer ses agences au Cameroun. Une information relayée sur sa page officielle et rendue publique 24h après la diffusion du reportage.

« 10 ans de rêve, 10 ans d’espérance, 10 ans d’innovations, 10 ans d’inspirations et de courage. Le chemin s’arrête ici. J’annonce officiellement la fermeture de toutes les agences Nourishka au Cameroun. La cabale politico-médiatique a eu raison de nous. Merci à tous ceux qui auraient voulu au moins qu’on me permette de dire un mot. Merci aux milliers de clients. Ce fut une relation spéciale ». En effet, selon France 24, ces boissons embellissantes commercialisées par les entreprises Nourishka conçue pour nettoyer la peau peut avoir des effets secondaires non seulement sur l’épiderme mais aussi sur l’ensemble de l’organisme. Des propos ayant fait réagir le ministre de la Santé publique, le Dr Manaouda Malachie à travers un tweet.

Responsabilité et à la vigilance

« Sur ce reportage, il faut noter que les données scientifiques ne soutiennent ni les allégations marketing au sujet de produits  base de Glutathion, ni la garantie de sécurité de son usage. Je déconseille vivement son utilisation et appelle à la réaction de l’Ordre national des pharmaciens du Cameroun (ONPC) et de la Société camerounaise de dermatologie (SCD) », at- il publié sur son compte tweeter. Bien plus, dans un communiqué radio-presse diffusé le 10 août 2022, le chef du département ministériel de la Santé en appelle également à la responsabilité et à la vigilance des populations.

« le Ministre de la Santé publique le Dr Manaouda Malachie informe l’opinion publique que les substances contenues dans ces boissons telles que le glutathion et l’alpha abrutine comme évoqués dans ledit reportage sont des substances vénéneuses dont l’importation, l’exploitation, la vente, l’achat et l’emploi sont encadrées par la loi n 90-035 du 10 août 1990 portant exercice et organisation de la profession de pharmacien. A cet effet, les contrevenants aux dispositions de ladite loi s’exposent aux sanctions prévues par la réglementation en vigueur », peut-on lire dans le communiqué.

Nuire gravement à la santé

Et d’ajouter, « aussi, en faisant observer que les données scientifiques ne permettent ni de soutenir les allégations marketing contenues dans ce reportage, ni d’en garantir la sécurité d’usage, le ministre de la Santé publique en appelle à la responsabilité et à la vigilance des populations qui doivent s’abstenir de consommer de telles boissons susceptibles de nuire gravement à leur santé ». Avec pour égéries Rosine Nguemgaing, Ivana Ononino, Ivana Essomba, Kentsop Orgelle, les entreprises Nourishka employaient une centaine de jeunes tant sur la vente des mèches indiennes, péruviennes et vierges que dans l’univers de la cosmétique.

Rappelons qu’en octobre 2020 particulièrement le 22 octobre 2020, le ministre de la communication René Sadi exigeait aussi à Carine Mongoue, promotrice du label Carimo de retirer toutes les affiches publicitaires, panneaux d’affichages, comptes de sa société et des réseaux sociaux suite à une campagne outrageante de lancement de sa nouvelle gamme de produits.

Laquelle présentait une femme blanche assise sur un trône et à ses pieds des personnes à la coloration noire. Une affiche créant aussi de vivantes polémiques. Etant qu’élue de la nation, la cosmétique était-il un secteur d’activité à explorer ? Pour le moment, l’on espère que la fermeture des agences Nourishka sera provisoire afin de redonner du travail aux jeunes camerounais en proie à la délinquance juvénile et d’autres dérives.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo