Boissons embellisantes de Nourane FOTSING: Alex Gustave corrige le ministre de la Santé Publique
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Boissons embellisantes de Nourane FOTSING: Alex Gustave corrige le ministre de la Santé Publique :: CAMEROON

A la suite d'un reportage de France 24 sur la vente et l’utilisation des produits éclaircissants au Cameroun, le ministre de la santé publique a appellé dans un communiqué dans la journée d'hier, à la responsabilité et à la vigilance des populations qui doivent s'abstenir de consommer de telles boissons susceptibles de nuire gravement à leur santé.

Réagissant au communiqué de Manaouda Malachie, le journaliste Gustave Zebaze affirme que " L’on peut d’ailleurs ainsi comprendre que depuis le temps que les citoyens camerounais s’inquiètent et dénoncent la distribution de tous ces produits sensibles voire dangereux pour la santé des camerounais, ce responsable gouvernemental visiblement si peu sûr de ses compétences  ait attendu qu’un média d’état étranger,  français notamment en parle pour se bouger" 

Ci-dessous l’intégralité de sa réaction :

"Affaire Nourishka: bataille des complexés et  d’incompétents

Un ministre qui écrit dans une correspondance officielle que les faits sont répréhensibles par…le code de procédure pénal[e] devrait lui aussi être sanctionné.  On ne peut pas se déclarer Docteur (Dr je crois en droit public ou sciences politiques), être membre du gouvernement et exercer à ce titre un mandat d’état et surtout être le chef d’un département ministériel avec des conseillers juridiques et ne pas savoir la différence entre Code pénal et le Code de procédure pénale.

Le premier est la réprimant les infractions pénales. C’est-à-dire le texte par lequel la société prise en ses représentants légaux déterminent ce que risque comme sanction un citoyen ou une citoyenne qui commet une faute grave du genre crimes ou délits.

Tandis que le second est la loi organisant la procédure en la matière. C’est-à-dire comment les agents de l’État chargés ainsi de sanctionner procèdent afin que l’on soit sûr que l’on ne s’est pas trompé sur les faits et les auteurs.

Confondre les deux, en plus pour aborder un sujet qui est susceptible de préjudices à tes citoyens est une marque d’incompétence voire d’insouciance.

L’on peut d’ailleurs ainsi comprendre que depuis le temps que les citoyens camerounais s’inquiètent et dénoncent la distribution de tous ces produits sensibles voire dangereux pour la santé des camerounais, ce responsable gouvernemental visiblement si peu sûr de ses compétences  ait attendu qu’un média d’état étranger,  français notamment en parle pour se bouger. Et ils nous parleront après de patriotisme et d’indépendance. En tout cas le mindset est totalement celui de complexés.

Ceci étant,  il ne faut surtout pas s’arrêter aux business sombre de Nouriskha. Il faut aller plus loin et sortir du marché tous ces collègues."

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo