Jacques Ndéby:"En occident, on certifie l'entreprise et non les produits fabriqués par l'entreprise"
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Jacques Ndéby:"En occident, on certifie l'entreprise et non les produits fabriqués par l'entreprise" :: CAMEROON

L’administrateur directeur général de AB certification souhaite démocratiser la certification pour les entreprises africaines 

Délivrer aux consommateurs une information fiable et sincère sur le lieu de fabrication des produits ; mettre en place une solution transversale et non sectorielle, homogène mais aussi évolutive, prenant pleinement en compte le contexte réglementaire des pays africains... Voilà en gros la valeur ajoutée de la certification. Au Cameroun et en Afrique en général, plusieurs entreprises sont ignorantes de la question de la certification. D'autres maîtrisent peu ou prou la mise en place de la certification. C'est notamment pour combler ces failles que l'organisme de certification indépendant, de droit camerounais AB Certification Afrique Subsaharienne SA a créé le référentiel Made In Africa. Il a été présenté à la presse camerounaise ce lundi 25 juillet 2022 à Douala. 

« En occident, on certifie l'entreprise et non les produits fabriqués par l'entreprise. Chez nous c'est tout le contraire. On certifie plutôt les produits, ce qui est énormément couteux pour la société. L'entreprise doit demander un audit pour être certifiée, et non pour certifier un produit», explique Jacques Ndéby, Administrateur Directeur-Général de AB Certification Afrique Subsaharienne. Après 35 ans d'expériences dans la qualité, Jacques Ndéby peut affirmer avec autorité que la certification pour une entreprise favorise « la compétitivité des entreprises produisant en Afrique en leur proposant une démarche professionnelle, structurée et crédible pour leur permettre de démontrer leurs vertus sur le marché africain comme à l'extérieur.»

L'obtention par une entreprise du label Made In Africa et l'utilisation de la marque associée signifient que ladite entreprise a respecté l'ensemble des lois et In Africa et l'utilisation de la marque associée signifient que ladite entreprise a respecté l'ensemble des lois et réglementations auxquelles elle est soumise, en particulier le code du travail, le code du commerce, les réglementations relatives à l'hygiène, à la sécurité, à l'environnement, etc. Le hic cependant c'est que le coût de la certification est considérable. <<Pour répondre aux demandes provenant de petits producteurs locaux ne pouvant pas faire certifier leurs produits du fait des coûts élevés, et souhaitant voir leurs produits présents sur le marché africain, "Made in Africa" a été créé pour promouvoir les certifications qualité (Produits et services) en Afrique et dans le monde», souligne Jacques Ndéby.

L'occasion faisant le larron, l'Administrateur Directeur-Général de AB Certification Afrique Subsaharienne a profité de la cérémonie pour remettre des certifications aux entreprises, Paule Gaby (certifications ISO 22716-2007 Cosmétiques, MIA 001 - 2022 Made In Africa, CHC 001-2017 Halal Cameroun), Agro Head Industry (MIA 001 2022, OCC 001-2019) et Edna-Bio (ISO 22716-2007 Cosmétiques, MIA 001 - 2022 Made In Africa, MIC 001-2019, OCC 005 2019 Cosmetique, CHC 001-2017 Halal Cameroun).

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo