Huawei « seed for the future »  Les presélections pour la septième édition sont lancées
CAMEROUN :: ECONOMIE

CAMEROUN :: Huawei « seed for the future » Les presélections pour la septième édition sont lancées :: CAMEROON

Les tests de présélection des candidats pour ce programme ont eu lieu à Douala et Yaoundé le vendredi 15 juillet 2022

Ils sont 91 étudiants venus de plusieurs institutions universitaires répartis dans les villes de Douala et Yaoundé qui étaient devant les épreuves vendredi 15 juillet dernier pour être de la cuvée 2022 du programme « Seeds for the future » de Huawei.

Comme cela est fait depuis sept ans, Huawei a organisé en fin de semaine dernière simultanément dans les campus de l’IUT de Douala et SUP’PTIC de Yaoundé un examen écrit de présélection pour son programme Seeds for the future, un programme réalisé en partenariat avec 8 établissements de la Huawei ICT Academy au Cameroun.

Il faut dire que «  Seed for the future » est un programme prioritaire à responsabilité sociale de Huawei qui a été lancé au Cameroun en 2016.. Il s’inscrit dans le cadre du transfert de compétences de Huawei à la jeunesse camerounaise. Dans le cadre de ce programme, les étudiants perfectionnent leurs compétences techniques et leurs connaissances des dernières tendances en matière de TIC telles que la 5G, l’IA , le cloud computing et le Big data. Il sera aussi par la même occasion question de développer leurs compétences en leadership.

Le Docteur Joseph Mvogo Ngono , chef du département Génie informatique à l’IUT de Douala et instructeur certifié Huawei précisera que « l’examen écrit qui s’est déroulé ce vendredi 15 juillet constitue la première étape de la sélection après laquelle suivra l’interview des candidats retenus devant un jury et ce n’est qu’au sortir de ces interviews qu’on retiendra au final 20 étudiants qui participeront véritablement au programme de formation Seeds for the future 2022 qui se déroulera en ligne du 19 au 26 septembre 2022 via les plateformes en ligne ilearningX de Huawei qui serviront pour l’occasion de salle de classe virtuelle pour les heureux élus.

C’est donc très confiants que les candidats ont affronté les épreuves de cet examen avec des impressions diverses pour chacun. C’est ainsi que Njeyang Lucien Amour  étudiant à l’IUC de Douala dira «  j’ai trouvé les épreuves plutôt abordables au niveau d’un étudiant moyen, c’est vrai que j’appréhendais un peu mais je sors confiant ». Pour Ebollo Ebollo Claude patient « c’était un peu plus facile que ce que je croyais. Au niveau du QCM, les questions n’étaient pas très compliqués ce qui me fait être optimiste pour la suite ».

Il faut préciser que cette année encore, les étudiants sélectionnés suivront leur formation au Cameroun et non plus en chine comme cela se faisait avant l’arrivée de la pandémie du Covid-19. Néanmoins, Huawei a décidé pour cette année de regrouper les étudiants sur un même site durant leur formation en ligne afin que ces derniers puissent bénéficier et partager ensemble cette expérience encore plus stimulante et en travaillant aussi sur des projets de groupe grâce à Tech4Good.

Des mesures qui ont constitué une motivation supplémentaire pour plusieurs candidats à se présenter pour intégrer ce programme. Benjon Martinez étudiant en 2è année  réseaux et télécoms à l’IUT de Douala avouera que « je suis passionné de tout ce qui est informatique et  sachant que Huawei étant une référence sinon le leader en la matière s’ils organisent une formation, j’ai pensé qu’en participant à l’une de ses formations (Seeds for the future pour le cas d’espèce) j’améliorerais à coup sûr mes compétences ». Mouto Essiben quant à elle étudiante à l’IUT dira « ce sont nos enseignants qui nous ont conseillé de se présenter à ce concours et connaissant Huawei , j’ai très vite bondi sur l’opportunité dans le but de me perfectionner dans le domaine des TICs »

Une énième preuve que le « In CAmeroon for CAmeroon » brandit par Huawei n’est pas qu’un slogan , mais toute une mission. Pour Huawei, il est important de participer à l’émergence du Cameroun telle que voulue par le président de la république S.E.M Paul Biya à travers les TICs et favoriser le développement du Cameroun par les camerounais afin de rendre le pays autonome à long terme. Et chez Huawei, on pense que la technologie est un moyen technique d’aider les pays à développer leur économie. Ce qui fait dire à Edmonde Djiokeng Teboh , directrice des relations publiques de Huawei zone Cemac que : « cette 7e édition de Seeds for the future entend continuer à accompagner le gouvernement dans la réussite du développement de l’économie numérique à travers la formation et le transfert de compétences en TICs qui sont un levier indispensable à la croissance du Cameroun car nous sommes convaincus qu’en créant un écosystème de talents au Cameroun, cela favorisera davantage la transformation numérique du Cameroun par les camerounais ».

Lire aussi dans la rubrique ECONOMIE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo