LA VISITE PROGRAMMÉE D'EMMANUEL MACRON AU CAMEROUN, ET POURQUOI IL N'EST PAS LE BIENVENUE
CAMEROUN :: FRANCAISCAMER

LA VISITE PROGRAMMÉE D'EMMANUEL MACRON AU CAMEROUN, ET POURQUOI IL N'EST PAS LE BIENVENUE :: CAMEROON

LES RAISONS DE LA VISITE PROGRAMMÉE D'EMMANUEL MACRON AU CAMEROUN, ET POURQUOI IL N'EST PAS LE BIENVENU

Douala, le 21 juillet 2022

Maintenant que la visite au Cameroun du Président français semble confirmée par les autorités camerounaises, il est de bon ton de faire une analyse pour en cerner les tenants et aboutissants d'une part, mais aussi de faire part au président français, au camerounais et à leurs dirigeants, les conditions préalables qu'il faudrait opposer à une telle visite, en tant que peuple.

Illusions de grandeur et ultime recours à l'Afrique

La France n'est plus seulement en récession, elle est en crise. La récession de la France qui ne date pas de la crise ukrainienne s'est depuis plusieurs années transformée en dépression. Mais le court-circuit économique patent de la France est dissimulé par son dernier fusible qu'est l'Afrique. Mais pour combien de temps encore? La France est en effet le seul pays au monde avec un appareil productif moribond qui se leurre encore en se comptant parmi les grandes nations de ce monde. La France, c'est la seule nation qui a maintenu ses anciennes colonies dans la dépendance économique, monétaire et politique au même titre que pendant la période de la colonisation. C'est le néocolonialisme dont la face hideuse est la Françafrique, mise en place par Foccart au temps de De Gaulle et dont les ramifications mafieuses sont encore opérationnelles de nos jours. La France, c'est un déficit budgétaire structurel depuis des décennies et une dette publique conséquente de 120% du PIB et une inflation de près de 6% quand les pays de la zone euro sont à 8% d'inflation, largement au-dessus des exigences des critères de convergence de Maastricht. Engluée dans une récession globale aggravée par la crise ukrainienne et les sanctions stupides contre la Russie pour l'affaiblir dans le bloc qu'elle constitue avec la Chine, l'Europe s'est laissée piéger par les Etats Unis qui ont fomenté la déstabilisation de l'Ukraine pour maintenir et renforcer leur hégémonie mondiale. Mais c'était sans compter sur l'intelligence du joueur d'échecs du Kremlin qui avait préparé sa riposte économique depuis la guerre de Crimée en 2014. Conséquences, c'est une Europe aux abois qui va d'ici quelques mois, ressentir dans sa chair, plus que jamais, la violence de l'hiver, si elle ne bénéficie pas de l'indulgence du Kremlin. Alors, il faut trouver une solution urgente. Le Moyen-Orient ayant opposé une fin de non recevoir aux supplications de Joe Biden pour l'augmentation de sa production en gaz naturel et en pétrole, l'Algérie n'acceptant pas de faire le jeu de l'Occident avec son gaz, il ne reste que l'Afrique qu'il faut tenter de soudoyer.

Envoyé Spécial d'un Occident en déclin

Emmanuel Macron, c'est le voyageur représentant placier (VRP) de l'Union Européenne qui elle-même est à la solde des Etats Unis depuis le fameux plan Marshall de la fin de la seconde guerre mondiale. Le déclin irréversible de l'Occident a manifestement pris un coup d'accélérateur.
La France ayant pour seul monnaie d'échange avec l'Union Européenne ses anciennes colonies d'Afrique pour continuer de peser sur l'échiquier politique mondial, elle est tenue de négocier avec les africains la préservation de ses intérêts. Il faut noter que, du fait de la situation économique très critique de l'Europe, c'est la toute première fois de l'histoire qu'un président français arrive en Afrique avec un profil bas, ou mieux, en situation de quémandeur. Aux africains, notamment au chef de l'État camerounais de savoir jouer la carte ultime du renversement des rôles, au moment où la peur a changé de camp.

Les enjeux de cette visite sont donc de deux ordres au moins: Macron en criard déficit de légitimité en France, se doit de sauver sa tête aux yeux des français et des occidentaux dont la France est reconnue comme le garçon de courses, et ensuite il joue la carte de la réussite d'une mission à lui confiée par ses pairs occidentaux pour soudoyer les africains et limiter la casse énergétique et donc économique de l'Europe, synonyme de crise sociale aux conséquences incontrôlables.

Pourquoi le Bénin et le Cameroun ?

Les anciennes colonies françaises se trouvent réparties en Afrique de l'ouest et en particulier en Afrique centrale. L'Afrique de l'ouest est un enjeu pour ses ressources minières et l'Afrique centrale de même, mais ces deux pays font partie d'une des zones géographiques les plus riches au monde, le Golfe de Guinée, avec l'une des plus importantes ressources pétrolières et gazières de la planète et bien d'autres ressources telles que le cobalt, le Coltan, l'Uranium, le cuivre, la Bauxite et autres. Privés du pétrole et du gaz russes, il ne reste donc que le golfe de Guinée dont la qualité du pétrole est meilleure et les coûts de transport moindres que la solution du Moyen-Orient. Le Golfe de Guinée est une zone de guerre économique entre les USA, l'UE, la Chine et maintenant la Russie. Le Golfe de Guinée regroupe tous les principaux pays producteurs du pétrole d'Afrique subsaharienne, en dehors des deux Soudan et du Tchad.

Les raisons du choix du Cameroun dans cette visite

On peut considérer les 4 principales raisons suivantes :

- le Cameroun, c'est le poumon économique de la Cemac, avec plus de 50% du PIB de la région,

- c'est aussi la maîtrise des enjeux géopolitiques de la zone par le Président Paul Biya, dont l'ancienneté aux affaires oblige à solliciter son adhésion à la démarche occidentale,

- c'est le souci d'anticiper la préservation des intérêts de la France dans un contexte de succession au sommet de l'État,

- c'est enfin essayer de regagner l'estime des camerounais qui sont reconnus comme principal foyer en Afrique du Panafricanisme qui dénonce entre autres l'impérialisme français.

Le choix du Bénin peut être expliqué par sa position en tant que l'un des rares pays d'Afrique de l'ouest qui ne connaisse pas de situation sécuritaire délicate ni de posture tranchée vis à vis de la France, donc une sorte d'inconnue sur laquelle il faut clarifier la position pour les projets français dans cette zone, mais aussi, le Bénin a le double statut de pays du Sahel et du gyolfe de Guinée, principales zones d'intérêts de la France et de l'Occident.

Une chose est certaine, les africains n'attendent absolument rien de cette visite qui s'inscrit dans le seul intérêt de la France. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'Emmanuel Macron n'est pas le bienvenu au Cameroun. En dehors des quelques opportunistes et autres imposteurs qui feront office de représentants du peuple camerounais, les populations camerounaises ne sont pas dupes et exigent de leurs dirigeants qu'en dehors des usages diplomatiques, Monsieur Macron ne bénéficie d'aucun traitement de faveur, lui dont l'arrogance dans ses sorties hasardeuses à l'endroit du Cameroun et de ses dirigeants résonnent encore de façon stridente dans les esprits des camerounais.

Les seules raisons de tolérer la visite de Monsieur Macron au Cameroun

Elles sont de différents ordres et peuvent se décliner comme suit:

- la reconnaissance des crimes de la France au Cameroun, avec entre autres les assassinats de nos valeureux leaders indépendantistes tels que Um Nyobè, Félix Moumie, Osende Afana et les autres;
- la reconnaissance des crimes de la France à la lomidine dans la région de l'Est dans les années 1950;
- la reconnaissance des crimes de la France de milliers de camerounais massacrés au Napalm dans l'Ouest du Cameroun ;
- la déclassification de toutes les archives relatives aux crimes de la France au Cameroun;
- la rétrocession totale et sans délais de tous les avoirs du Cameroun abusivement maintenus dans les comptes d'opérations du Trésor Public français ;
- l'engagement formel pour une restitution complète et sans conditions de tous les objets cultuels et culturels pillés au Cameroun pendant la colonisation et exposés depuis des décennies dans les musées français.

Si Monsieur Macron, en dehors de ces préalables, daigne fouler la terre du Cameroun, c'est le sang des martyrs camerounais tombés sous la folie meurtrière de la France coloniale qui se chargera de répondre à cet affront de trop.

Monsieur le Président français, je vous exhorte à engager une bonne et profonde réflexion avant de confirmer votre voyage au Cameroun.

Paul ELLA,
Président du Mouvement Panafricain AFRICAN REVIVAL
Email : paulella2007@gmail.com

Lire aussi dans la rubrique FRANCAISCAMER

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo