La crise du carburant et les inquiétudes des employés de Guinness Cameroun
CAMEROUN :: SOCIETE

La crise du carburant et les inquiétudes des employés de Guinness Cameroun :: CAMEROON

La chaine d’approvisionnement est rompue. La crise du carburant se corse, le service minimum s’installe. Cependant que les employés de Guinness Cameroun s’inquiètent.

Comme il fallait s’y attendre, Le Rachat de Guinness Cameroun par le groupe  Castel  est sans conséquences sur les employés de Guinness Cameroun. Le journal EcoMatin est revenu sur le sujet pour signaler «Les inquiétudes des employés de Guinness Cameroun ». Après l’annonce officielle la semaine dernière du rachat de l’entreprise brassicole Guinness Cameroun S.A par le groupe Castel, le personnel s’interroge déjà sur les conséquences de cette cession. 

Les employés, qui ont contacté, sollicitent le paiement de certains droits légaux avant la fin du processus de rachat tandis que d’autres souhaitent obtenir des garanties sur la stabilité de leurs emplois et autres avantages, consécutivement à ce changement de statut. Des sources autorisées au sein de la filiale de Diageo annoncent des réunions entre le top management et les employés afin de poser les jalons d’une transition apaisée. Guinness Cameroun représente 400 emplois directs et 15.000 emplois indirects

Cameroon Tribune, le quotidien à capitaux publics revient sur l’Inflation mondiale pour parler de  «La planète encerclée ». Provoquée par la pandémie à Covid-19 et amplifiée par la guerre russo-ukrainienne, l’augmentation générale et persistante des prix qui a perturbé et parfois rompu des chaînes d’approvisionnement, touche le Cameroun comme de nombreux autres pays dans le monde. Pour combattre ce phénomène, les économistes conseillent de prendre des mesures protégeant les populations pauvres tout en musclant les capacités de production. 
 
 Ce qui fait dire au journal Emergence que «La pénurie de carburants se corse davantage ». Les populations ne comprennent pas la situation. Les explications de la directrice générale de la Société camerounaise de dépôts pétroliers (SCDP), Véronique Moampea Mbio, ne rassurent pas.

La conséquence immédiate de cette Crise du carburant est le  «Service minimum dans les stations-services ». EcoMatin revient sur D’interminables files d’attente sont enregistrées à longueur de journées dans les points de distribution, et certains marketers ont adopté un rationnement du service, laissant ainsi libre cours aux pratiques de corruption. Pourtant, le gouvernement annonçait il y’a peu la mise à disposition de nouveaux stocks pour assurer l’approvisionnement sur toute l’étendue du triangle national. La pénurie perdure, et la Société camerounaise des dépôts pétroliers évoque des tensions de trésorerie chez certains marketers.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo