Manœuvres de « sorcellerie » autour de Cavaye Yeguié Djibril
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Manœuvres de « sorcellerie » autour de Cavaye Yeguié Djibril :: CAMEROON

Le ciel est il sans nuages entre le président de l’assemblée Nationale Cavaye Yeguié Djibril et son Directeur de cabinet Boukar Abdourahim ? La presse se déchire. 

Et le journal Telegram News paraissant à Yaoundé s’interroge  «Cavaye Yeguié Djibril, otage de son Dircab ?». Les agissements supposés de ce proche collaborateur du président de l’Assemblée nationale font jaser. Le Dircab est accusé de nettoyer au passage tout obstacle qui pourrait l’empêcher de ‘’ posséder ‘’ la 3e personnalité. A l’origine des affaires Bouba Simala, Gaston Komba, des promotions... des députés en colère. 

La réponse vient de Realités Plus, un autre journal de la capitale  «Le président Cavaye Yeguié Djibril n’a aucun problème avec son Directeur de Cabinet ! Si oui les kongossa des bars et des jaloux ». Cette semaine on a encore appris que le président de l’Assemblée nationale Cavaye Yeguie Djibril et son Directeur de Cabinet
ne se parlent plus. Alors qu’à longueur des journées on voit bien Boukar Abdourahim entré et sortir du bureau de son parton et appliquer ses instructions avec loyauté. Les détracteurs du Dircab ont encore raté leur sale coup. Il s’agit d’un autre montage en sorcellerie contre ces deux personnalités qui s’entendent comme deux gouttes d’eau depuis des illustres. 

Les députés quant à eux sont préoccupés la Lutte contre l’insécurité : «Les parlementaires remobilisés » Pour Cameroon Tribune, Face aux attaques qui se répètent dans les régions en crise, le président de l’Assemblée nationale, Cavaye Yeguié Djibril et le premier vice-président du Sénat, Aboubakary Abdoulaye, ont appelé les membres des deux Chambres, à profiter de l’intersession pour sensibiliser les populations sur la nécessité d’accorder tout le soutien nécessaire aux forces de défense et de sécurité. C’était au cours de la clôture de la 2e session ordinaire de l’année législative hier. 

A la Fédération Camerounaise de Football FECAFOOT, ce sont les finances qui font jaser. L'Essentiel du Cameroun s’interroge « A quand la fin du flou ? ». Pour le journal, Une énième affaire anime ces derniers temps la chronique, sur l’utilisation des finances à la Fédération Camerounaise de Football (Fecafoot). Il s’agit des incompréhensions et du flou autour de la subvention de 560 millions Fcfa.

En effet, à travers une correspondance du ministre d’Etat, secrétaire général de la présidence de la République datée du 22 mars 2022, le président de la République autorisait le déblocage de cette somme au profit de la fédération. Et depuis lors, la traçabilité de cette somme s’est avérée
être un serpent de mer. Une situation qui alimente beaucoup de commentaires qui remettent au goût du jour, le tumulte généralement causé par l’interprétation orientée des attributions des uns et des autres. 

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo