Le Cameroun à l’épreuve de la hausse du prix du carburant
CAMEROUN :: SOCIETE

Le Cameroun à l’épreuve de la hausse du prix du carburant :: CAMEROON

Le prix du carburant à la pompe va-t-il augmenter ? Ne va-t-il pas augmenter ? On specule au vue de la conjoncture nationale et internationale. Au Cameroun, un imbroglio s’installe : faite à la fois de spéculation et de détournement.

Le journal Vision Economique estime que l(Etat veut maintenir ses prix à tout prix et à tous les prix. Ceci par une Subvention des carburants : «500 milliards Fcfa pour maintenir les prix à la pompe ». Alors que la crise ukrainienne secoue le monde avec pour effet l’inflation des prix sur les différents marchés, l’Etat du Cameroun maintient les prix en vigueur pour éviter le préjudice au consommateur final. Cependant que le quotidien Le Messager est plutôt péremptoire et cite une exigence du Fond Monétaire International FMI «Vers une inévitable hausse des prix du carburant ? ». Sous la pression du FMI, le gouvernement sommé de dévoiler la vérité des prix dans les essenceries. 

Ailleurs, à Tradex, une société privée de vente de carburant, c’est plutôt un scandale qu’on vit. Celui du Vol de 6 milliards. Et le journal Première heure s’indigne «Quand le népotisme et l’insolence triomphent ! ». Tradex, nom bien connu dans la distribution des produits pétroliers et filiale de la nébuleuse Société nationale des hydrocarbures, ploie actuellement sous le coup d’un gros scandale financier qu’on s’évertue comme toujours à vouloir cacher. Pourtant, il s’agit d’une autre inacceptable saignée dans la prospérité d’une entreprise publique locale. Il faut sévir et durement au lieu de louvoyer comme il en va. Afin que cesse l’impunité ambiante et qu’on puisse aussi espérer en un autre Cameroun meilleur.  

 Dans le même registre, à Yaoundé et Douala, «Les prix des produits alimentaires importés augmentent ». L’évaluation a été faite par l’Institut national de la Statistique (INS), dans sa note mensuelle sur l’évolution des prix à la consommation finale des ménages révèle Le Quotidien de l’Economie. Aussi bien que la Prime d’assurance automobile  «La surenchère ». Alors que les ressources des consommateurs n’ont pas changé dans un environnement changé par la vie chère, l’exigence par les assureurs d’une augmentation de la prime d’assurance paraît inopportune écrit Quotidien EcoNews.

Le journal Diapason revient sur les Arriérés de paiements : «Le Cameroun épinglé ». Parmi les critères de convergence de la Cemac, la Mission de surveillance multilatérale qui séjourne en terre camerounaise du 27 juin au 8 juillet 2022 appelle à des apurements qui soient crédibles et exhaustifs. Le solde budgétaire de référence introduit une règle d’épargne financière sous ressources pétrolières et les autres recommandations du Sommet des chefs d’Etat d’août 2021.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo