Yaoundé  ville inondée avec les robinets secs.
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Yaoundé ville inondée avec les robinets secs. :: CAMEROON

La capitale politique du Cameroun ploie sous le poids des inondations cependant que Camwater, la société de production et distribution d’eau peine à donner l’eau potable.

Le journal Intégration écrit que  «Yaoundé se noie ... ». Il tombe des cordes sur la capitale camerounaise depuis quelques jours. Et à chaque fois, les eaux des différentes rivières de Yaoundé sortent de leur lit. C’est le calvaire pour les citadins se déplaçant à pied comme en voiture. Pris au piège de la mobilité urbaine dans la ville en faillite de moyens de transport de masse, les Yaoundéens ne savent plus à quel saint de vouer. Censé être un dispositif structuré de prévention, de surveillance et de gestion du risque crue dans la capitale, le Projet d’aménagement et de développement de Yaoundé (PADDY) est toujours sans effet au centre-ville. 
Sur la Production et distribution de l’eau potable, Repères estime que «Camwater, l’agonie ».

Obsolescence des équipements vieux de 30 ans absence de produits destinés à la potabilisation des eaux, déversement dans la nature et lit du fleuve Nyong de matières chimiques... 

De nombreux dysfonctionnements sont observés de manière récurrente à la station de captage et de traitement d’Akomnyada par Mbalmayo. Un goulot d’étranglement pour l’entreprise d’Etat, qui n’arrive plus à desservir de manière permanente, les populations de la capitale Yaoundé, ainsi que ses environs 

Une position qui n’est pas partagée par le journal Realités Plus qui pense que «Opération zéro pénurie d’eau à Yaoundé, le Dg de Camwater Gervais Bolenga évalue l’état des installations pour les rénover ». Avec à la tête leur Directeur Général Gervais Bolenga, les équipes de Camwater sillonnent tout Yaoundé et ses environs pour recenser tous les obstacles à la distribution de l’eau potable afin d’y apporter des solutions immédiates. Ils viennent d’inspecter la Station de production d’eau d’Akomnyda à Mbalmayo. Il faut passer de 125 000 à 150 000 m3 d’eau par jour pour Yaoundé, projette le Top management. 

Cependant, Le Reporter Sport s’interroge entre Fecafoot - Minsep : «Où est l’argent ? ». La subvention de 560 millions allouée au Football Professionnel par le président de la République via la correspondance du Ministre Secrétaire général de la Présidence de la République en date du 22 mars 2022 sous la lettre N°82153/SG/PR. Selon le communiqué de presse signé du Secrétaire général de la Fecafoot il est clairement dit que cette subvention n’a jamais traversé le portail de l’immeuble siège de la Fecafoot à Tsinga. 

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo