Présidentielle 2025 : Paul Biya sera-t-il candidat à sa propre succession ?
CAMEROUN :: REVUE DE PRESSE

CAMEROUN :: Présidentielle 2025 : Paul Biya sera-t-il candidat à sa propre succession ? :: CAMEROON

Pour paraphraser Paul Biya lui-même, l’année 2025 est certes lointaine mais certaine. Et la prochaine élection présidentielle est de plus en plus dans les débats est discussions à travers les médias ou dans la rue. Les discours s’affrontent entre successeur constitutionnel, familiale ou dauphin. Des groupes de pression et des lobbies se mettent en place et rivalisent de stratégies. Les politiques évoquent le « grand soir », le peuple piaffe d’impatience.

Sur ce sujet qui soulève les passions, Réalités Plus, un journal qui parait à Yaoundé la capitale semble avoir tranché net. Avec les mots qui lui sont propres «Laissez Franck Biya en paix dans vos affaires de Succession Alternance Dauphins là ! Le Président Biya a déjà dit que le Cameroun n’est pas une Monarchie ! Rendez-vous en 2025 ! ». Alors que le président Paul Biya est au travail tous les jours les ennemis de la République parlent de succession et d’alternance. Dans leur sorcellerie ils avancent le nom de son fils ainé pour le remplacer. Depuis des années le président Paul Biya est clair, le Cameroun n’est pas une Monarchie. Que tout le monde se prépare pour l’élection présidentielle de 2025. 

Sur le terrain du quotidien, l’Action, le journal du Rassemblement Démocratique du Cameroun RDPC au pouvoir s’intéresse aux Activités de vacances pour dire que «Les organes de base au four et au moulin ».Moments de grandes festivités et d’événements sportifs et culturels, ils sont mis à profit notamment par les comités de base pour recruter, inscrire et sensibiliser les troupes et les militants potentiels.

Au même moment et au sujet de la Réforme de l’IRIC  «Paul Biya prescrit la finalisation ». Cameroon Tribune, le quotidien à capitaux publics indique qu’ A l’ouverture des manifestations marquant le cinquantenaire de l’Institut des Relations internationales du Cameroun hier, le chef de l’Etat, dans un message lu par son représentant personnel, Le Jeune Mbella Mbella, a appelé le gouvernement à parachever la réforme qu’il a prescrite, afin de faire de l’IRIC une académie diplomatique d’envergure mondiale.

Cependant que «Déjà 11,2 MW /J pour réduire les délestages dans le Centre-Sud ». Le ministre de l’Eau et de l’Energie (MINEE) Gaston Eloundou Essomba a effectué, le 27 juin 2022, une visite d’évaluation de l’état d’avancement des tests de performance sur le site de la centrale hydroélectrique de Mekin. A l’occasion, il a tenu à sensibiliser les populations sur la nécessité de faire recours aux techniciens d’Eneo lorsqu’il y a une panne sur le réseau au lieu de chercher à la remettre en service soi-même écrit Forum Libre.

Sur le Transport aérien : «Des aéroports bientôt éclairés au solaire ». Pour Bougna Hebdo L’autorité de l’aéronautique (CCAA) va s’attacher les services de partenaires privés pour installer ces nouveaux équipements. Selon des  informations, le projet porté par Paule Assoumou épouse Koki, DG de la CCAA, a reçu l’accord de l’Assemblée Générale.

Lire aussi dans la rubrique REVUE DE PRESSE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo