AFFAIRE DU BÉBÉ TUÉ À BONAMOUSSADI: LE GARÇON DE 15 ANS ACCUSÉ D’ÊTRE L’AUTEUR DU CRIME DE SON NEVEU
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: AFFAIRE DU BÉBÉ TUÉ À BONAMOUSSADI: LE GARÇON DE 15 ANS ACCUSÉ D’ÊTRE L’AUTEUR DU CRIME DE SON NEVEU :: CAMEROON

Le quartier mineur de la prison centrale de Douala a accueilli le jeune Frederic il y a plusieurs jours.

L’adolescent de 15 ans est accusé d’avoir tué son neveu. Il avait été interpellé avec sa maman qui selon certaines sources familiales aurait commandité le crime. Mais cette dernière a été mise en liberté après des négociations.

« La belle mère est sortie. Son fils qui est en Suisse (le père de l’enfant tué) a payé pour qu’elle sorte. Ils ont retourné la plainte pour surcharger le jeune garçon qui a tué », nous confie une source proche de la mère du défunt bébé.

C’est l’histoire d’une jeune femme et son bébé victime de la méchanceté d’une belle-mère qui ne veut pas entendre parler d’eux. L’horreur s’est produit il y a 3 semaines exactement au quartier Bonamoussadi, non loin du commissariat 12ème, dans le 5ème arrondissement de la ville de Douala. C’était le 1er juin 2022. Cela faisait juste 3 jours que cette belle-mère et son fils auteur du crime sont arrivés dans cette maison soit-disant pour saluer le bébé et passer quelques temps en famille. C’était sa toute première fois d’y mettre pied depuis la naissance du bébé déjà âgé de 7 mois, pourtant elle vit dans la même ville de Douala.

« Ils ne vivent pas ensemble. Il est venu dimanche avec sa mère et mercredi il a jeté l’enfant du 3ème étage. La mère du gars vit à Akwa et depuis que sa belle-fille a accouché ça fait 7 mois elle n’a jamais mis les pieds là-bas jusqu’à ce jour de dimanche où elle a dit à son fils vivant en Suisse qu’elle vient passer deux semaines chez lui. Elle arrive dimanche et mercredi son fils tue l’enfant », affirme notre source.

Frederic a profité d’un moment d’inattention de la mère du bébé pour saisir l’enfant qui dormait dans la chambre et le jeter par la fenêtre du 3ème étage de l’immeuble. Un arbre au rez de chaussée va amortir le choc avant que le bébé ne se retrouve au sol. Le bruit attire la curiosité des voisins qui cherchent à voir ce qui est tombé du haut de l’immeuble. Ils sont surpris de constater la présence d’un enfant presqu’inerte. Entre temps, le présumé assassin est assis au salon sans inquiétude. La jeune mère de l’enfant est informée de ce qu’il y a un bébé qui est tombé de l’étage, ne pouvant s’imaginer qu’il s’agit du sien, elle se précipite tout de même et constate que c’est bel et bien de son enfant. Conduit à l’hôpital, il va rendre l’âme.

« Elle ne pouvait pas imaginer que c’est son bébé. Elle est d’abord allée dans la chambre regarder l’enfant. Elle est surprise qu’il ne s’y trouve pas. Directement, elle est entrée dans le coma », nous explique notre source, membre de la famille.

Interrogé sur place, Frederic va d’abord dire qu’il jouait avec l’enfant et qu’il est tombé par inadvertance, avant d’affirmer plus tard que c’est sa mère (belle-mère) qui lui a demandé de poser cet acte criminel pour éloigner son frère (père du bébé) de cette sa fiancée, la mère du bébé. Informée de la situation, le père du défunt va immédiatement prendre un vol pour le Cameroun, car il vit en Suisse.

Frederic est interpellé et sa mère, grand-mère du bébé par la même occasion. N’ayant jamais toléré l’idylle entre son fils aîné et sa jeune fiancée étudiante, elle aurait activement encouragé le jeune Frédéric à commettre le crime, dit la famille. Elle va être relâchée et l’adolescent envoyé à la prison centrale de Douala.

La jeune mère du bébé toujours sous le choc est retournée dans sa famille à elle.

C’est une histoire rocambolesque qui choque et expose le mal être des femmes qui ne sont pas acceptées par la belle famille. Le petit innocent aurait ainsi payé le prix fort de la méchanceté de sa grand-mère.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo