Fête de l’Unité : Les sécessionnistes multiplient les attaques
CAMEROUN :: POLITIQUE

CAMEROUN :: Fête de l’Unité : Les sécessionnistes multiplient les attaques :: CAMEROON

Outres les cinq éléments des Forces de défense et de sécurité tués en une semaine dans le Nord-Ouest, ils promettent de s’en prendre à toute personne qui participera à cette célébration.

Pas un pas sans la présence des éléments des Forces de défense et de sécurité dans la ville de Bamenda. Dans les carrefours, points sensibles et stratégiques de la capitale régionale du Nord-Ouest, la présence des gendarmes, policiers et militaires est frappante. La même militarisation est observée dans les chefs-lieux des différents départements de la région du Nord-Ouest, du moins conformément aux instructions données aux préfets par le gouverneur de ladite région Adolphe Lélé Lafrique au cours de la réunion de coordination à laquelle ont pris part ces autorités administratives. Laquelle réunion visait à évaluer la situation et de répercuter les mesures qui seront prises pendant cette période de la fête de l’Unité.

En effet, au fur et à mesure qu’approche la célébration de la fête de l’Unité nationale, les sécessionnistes multiplient les attaques contre les Forces de défense et de sécurité. « Depuis une semaine, au moins 5 soldats ont perdu la vie, soit par des engins explosifs improvisés, ou par des attaques sur leurs positions.

A Jakiri, deux policiers ont été tués, à Mbengwi, un engin explosif qui a coûté la vie à un autre soldat et à Belo, deux gendarmes sont tombés sous les balles des séparatistes », informe une source. Des attaques à l’origine de la militarisation de la ville. Afin d’assurer plus de sécurité dans la ville, Adolphe Lélé Lafrique a distribué des motos aux groupes d’auto-défense. L’objectif étant également que l’apport de ces derniers dans la lutte que mènent les Forces de défense et de sécurité contre les séparatistes soit plus conséquent.

Surtout que, d’après les habitants de cette région, les séparatistes ont promis de perturber la célébration de la fête de l’Unité nationale en multipliant les attaques et en s’en prenant à toute personne qui participera à cette fête. « Et ces attaques sont presque quotidiennes. Les nuits sont denses et troublées par des coups de feu.

L’atmosphère est très tendue. Les groupes séparatistes annoncent des villes mortes afin de boycotter la célébration de la fête de l’Unité », fait savoir un riverain. Les populations disent vivre dans la peur. Elles qui aimeraient participer aux festivités de la célébration de la fête nationale de l’Unité qui sera célébrée le vendredi 20 mai 2022.          

Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo