LE CAMEROUN SUSPEND L'EXPORTATION DES PRODUITS IMPORTES
CAMEROUN :: ECONOMIE

LE CAMEROUN SUSPEND L'EXPORTATION DES PRODUITS IMPORTES :: CAMEROON

La république centrafricaine s’apprête  à affronter la pénurie des céréales  depuis la décision du gouvernement camerounais de suspendre les exportations. Parmi les produits interdits de sortie, du riz et du blé. En effet, dans un communiqué daté du 22 avril 2022, Luc Magloire Mbarga Atangana, le ministre du Commerce, gouvernement Camerounais a décidé de suspendre temporairement l’exportation  de plusieurs produits de grande consommation et de construction vers la sous-région pour tenter d’endiguer les prémices d’une pénurie observée dans les marchés.


Ce Jeudi lors d’un point de presse en Centrafrique Léa Mboua Doumta, ministre du commerce de la RCA cité par ecomatin déclarait «Ni le ministère du Commerce, ni le gouvernement centrafricain n’ont encore reçu cette correspondance. Néanmoins, il fallait s’y attendre car nous ne produisons pas. Chaque pays pense d’abord à son peuple et c’est ce que le Cameroun est en train de faire. Nous devons ainsi diversifier nos sources d’importation», a-t-elle déclaré.
Une partie du riz part du Cameroun pour approvisionner le marché centrafricain .

Une curiosité lorsqu’on connait la dépendance du Cameroun à l’importation de ce céréale .Le Cameroun a affiché un déficit de production du riz de plus de 436 000 tonnes pour la seule année  2020. Des  importations qui  battent les records au Cameroun depuis 2020 surtout avec  l’arrêt de fonctionnement des usines de Maga et la faible production nationale, moins de 1500 tonnes. Plus de 803 505 tonnes de riz sur le territoire camerounais, pourtant les  besoins de consommation se chiffraient à  576 949 tonnes. Ce gap de 367 266 tonnes en plus représentait donc  le stock réexporté vers le Tchad et la RCA.


 « La production nationale est estimée à 217 280 tonnes et la demande nationale (consommation finale des ménages et variations des stocks) à 757 000 tonnes. Sous l’hypothèse que les comportements de consommation des ménages camerounais n’ont pas significativement changé entre 2018 et 2019, il [ressort] que la forte hausse des importations de riz (en 2019) engendre un gap entre l’offre et la demande d’environ 332 300 tonnes. Cet écart s’expliquerait par les réexportations informelles vers les pays voisins, et elles se chiffreraient à environ 87 milliards de FCFA en 2019 », analyse l’INS dans son rapport 2019 sur le commerce extérieur.


En 2020, le Cameroun a importé une cargaison totale de 860 000 tonnes de blé, une quantité chiffrée à 150 milliards de FCFA. Ces exportations de céréales font plonger la balance commerciale du Cameroun  pour enrichir les commerçants qui profitent des exonérations et avantages fiscaux sur les importations  produits alimentaires de grandes consommations .

En RCA, le pays cherche des solutions pour sortir de la dépendance des importations du Cameroun  «Nous sommes en train de diversifier les sources d’approvisionnement. Nous devons nous concerter avec les importateurs pour que à leur niveau on voit quelle est la situation et comment procéder à une ouverture vers d’autres pays voisins et même loin de notre pays, pour continuer l’approvisionnement», a-t-elle indiqué.

Et de préciser que «Nous avons le pouvoir de voir avec le ministère des Finances, la possibilité de réduire la fiscalité pour que les prix soient à la hauteur des consommateurs».

Lire aussi dans la rubrique ECONOMIE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo