Un caissier principal de la Trésorerie générale de Yaoundé condamné à la prison à vie
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Un caissier principal de la Trésorerie générale de Yaoundé condamné à la prison à vie :: CAMEROON

M. Yunji Evaristus, contrôleur des régies financières qui fut un moment le caissier principal à la Trésorerie générale de Yaoundé, a été condamné à la prison à vie par le Tribunal criminel spécial (TCS). Ce verdict a été prononcé le 20 avril 2022 lors de la dernière audience de cette procédure judiciaire en absence du seul accusé de l’affaire, déclaré en fuite depuis le début des poursuites judiciaires à son encontre.

L’ancien caissier principal a par ailleurs été condamné, entre autres, à payer 60,6 millions de francs de dépens (frais de procédure) à l’Etat et presque 1,208 millions de francs de dommages et intérêts au ministère des Finances, partie civile dans le dossier, qui réclamait un peu plus. Un mandat d’incarcération pour une période de de 5 ans a été émis à l’encontre du condamné, en cas de non-paiement des frais de procédure.

Les ennuis judiciaires de M. Yunji avaient démarré au lendemain de son remplacement du poste de caissier principal de la Trésorerie générale de Yaoundé en mars 2020. L’équipe de contrôle envoyée sur le terrain lors de la passation de service avait détecté un déficit d’un peu plus de 1,2 milliards de francs et avait dressé un procès-verbal signé par toutes les parties prenantes, y compris le caissier sortant. Un deuxième effectué sur les comptes de M. Yunji avait confirmé les écarts constatés. Et alors qu’il était attendu que le fonctionnaire s’organise pour combler le déficit mis à sa charge, il avait disparu de la circulation. Il n’a plus jamais réapparu.

Face à la situation, le ministre des Finances avait déposé une plainte au TCS le 27 juillet 2020. Après enquête judiciaire, suivi d’une information judiciaire, l’ancien caissier était renvoyé en jugement par une ordonnance du juge d’instruction clôturée le 8 novembre 2021. Et le procès public ouvert à la suite a rapidement abouti à la condamnation de l’unique accusé de l’affaire, son absence devant le prétoire ayant eu pour conséquence une absence totale des débats.

C’est donc en roue libre que le ministère public et le ministre des Finances ont obtenu la sentence prononcée le 20 avril dernier. Lors des enquêtes, le compte bancaire de M. Yunji avait été saisi avec une somme d’un peu plus de 700 mille francs. Le tribunal a décidé que cet argent soit reversé au Trésor public.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo