UN OFFICIEL CAF DECEDE LORS DES VIOLENCES SURVENUES A ABUJA
AFRIQUE :: SPORT

AFRIQUE :: UN OFFICIEL CAF DECEDE LORS DES VIOLENCES SURVENUES A ABUJA :: AFRICA

Le médecin  Zambien Joseph Kabungo, missionné par la Confédération africaine (CAF) pour le contrôle antidopage lors du match Nigeria – Ghana, est décédé hier à Abuja pendant les violences survenues à l’issue de l’élimination du Nigeria.

La journée du mardi 29 mars était entièrement dédiée au barrages retour qualificatifs pour la coupe du monde au Qatar , après des rencontres aller soldées sur des scores étriqués, les matchs de ce mardi étaient tous des matchs décisifs dont le sort restait à déterminer à l’issue des rencontres.
À Abuja, C’était la rencontre Nigeria - Ghana qui était à l’honneur.


Malheureusement pour le pays hôte le Nigeria, les super Eagles après avoir réalisés un match nul vierge à Accra n’ont pas pu faire mieux qu’un autre match nul à domicile se faisant éliminer de ce fait par la règle du but a l’extérieur.


Un résultat qui n’a pas plu au public nigérian. C’est ainsi que de gros échauffourées ont éclaté au stade et aux abords. Des actes d’une violence extrême qui ont malheureusement coûter la vie au zambien Joseph Kabungo, un médecin qui travaillait pour la Confédération africaine (CAF) et la FIFA
Selon La Fédération zambienne de football (FAZ) qui  a officialisé l’information ce mercredi « Joseph Kabungo avait été missionné pour effectuer les contrôles antidopage à l’issue de la rencontre, est mort lors de violences survenues après l’élimination du Nigeria, qui avait été tenu en échec à l’aller (0-0) ».

 
Une nouvelle qui vient une fois de plus ternir l’image du football africain qui devrait gagner en maturité pour éviter des débordements de ce type.

Lire aussi dans la rubrique SPORT

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo