BRAVO LES LIONS INDOMPTABLES PAR L'ECRIVAIN CALVIB DJOUARI
FRANCE :: SPORT

FRANCE :: BRAVO LES LIONS INDOMPTABLES PAR L'ECRIVAIN CALVIB DJOUARI

 

Il y a des matches qui ne ressemblent à  aucun autre à cause du stress qui vous gagne à tout moment, je dirai même l’angoisse, la peur avant d’accueillir une gésine dans l’allégresse ; de ces matches à grands spectacles disputés par des hommes devenus des géants par la grâce du destin ; ce sont des matchs qui font appel à un surpassement et à l’extraordinaire. Le physique, le jeu, la discipline sur le stade et le mental sont les maîtres-mots du football.  Ce jour, 29 mars 2022, j’ai cru à la magie du jeu. Oui, c’est vrai, un spectacle s’achève toujours avec ce grain de folie.

Les lions ont montré ce soir qu’ils sont des artistes, et qu’ils ont du génie à revendre. On l’oubliait, ces joueurs nous ont toujours fait plaisir, et ce qu’ils démontrent est l’exemple de leurs aînés qu’ils reprennent au diapason de leur instinct, cela nous vaut quelques instances d'émotions.

J’ai appris une grande vérité dans le football aujourd’hui, que dans ce sport tout est possible. C’est le cas de ce que j’ai vécu ce soir. Gérard Dreyfus, un Français qui aimait démesurément le football camerounais, avait dit : « Ces Camerounais-là sont un peu sorciers. » Les Congolais de l’ex Zaïre l’avaient déclaré 42 ans plus tôt, à la fin du match Canon-Bilima. Cette équipe du Cameroun fait penser à un pays d’une autre planète.

Ce fut un grand match. La première mi-temps permet de reconnaître l’adversaire. Au début, les Camerounais ne font que courir après la balle qui leur échappe inexorablement, pourtant, ils ne paraissent pas effrayés. L’enthousiasme des Algériens ne semble pas les impressionner et petit à petit, ils commencent à dominer le jeu et marque à la 22ème minute un but par Tchoupo Moting.

On les voyait partis pour prendre le Cameroun, les Algériens mettent la pression sans égaliser, ils deviennent très nerveux. Les Camerounais, je ne leur ai pas fait cadeau ces derniers mois. C’est un pays à part je préfère les laisser faire. On a vu aujourd’hui que leur sang-froid et leur détermination, accompagnent les plus grands exploits. Aussi, je crois qu’en critiquant une équipe qu’on aime, cela les pousse à la perfection.
Quand ils marquent leur but à la 118e minute, les Algériens commencent - comme à leur habitude à jouer la ruse, les fiévreux sur le stade en tombant pour gagner du temps. Mais le football respecte une logique, il est rationnel, lorsque tu joues au faux-jeu, ça se retourne contre toi. Song a eu l’exceptionnelle clairvoyance de faire des bons changements. L’entrée de Aboubakar fait focaliser l’attention des défenseurs algériens sur lui et Toko profite pour marquer après une tête et un retrait du surdoué Collins Faï.

Le Cameroun, s’en sort avec tous les honneurs, au bout d’un match qui l’a redoré. Avec cette conviction qu’il est maintenant capable d’en imposer aux plus grands. Je retiens une seule chose, le Cameroun est un pays capable de se sublimer, dans les grandes occasions. Je me contenterai de dire qu’il l’a fait encore ce soir, et qu’il est digne d’être nommé LES LIONS INDOMPTABLES.

Il y a des signes qui ne trompent pas, quand les Camerounais se prennent par la main pour une vision commune, ils sont les maillons d’une chaîne impressionnante. Et le premier mentor l’avait bien dit en 2000, qu’on évoquera le nom du Cameroun dans le monde que pour parler de la science du jeu, de la technique individuelle, et la rage de vaincre. On comprend qu'ils ont eu la rage au ventre et une volonté commune, ils portent en eux cette part de mystère qui  débouche fortement sur quelque chose d’insondable. Merci, à tout le staff technique et à tous  les Camerounais, c’est le même esprit qui  souffle et qui règne.

 
 
 

Lire aussi dans la rubrique SPORT

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo