LA PITOYABLE PROPAGANDE OCCIDENTALE DANS LA CRISE UKRAINIENNE
AFRIQUE :: POINT DE VUE

AFRIQUE :: LA PITOYABLE PROPAGANDE OCCIDENTALE DANS LA CRISE UKRAINIENNE :: AFRICA

Comme quelqu'un l'a dit, la première victime de la guerre, c'est la vérité. Mais en matière de mensonge, certains sont des experts devant l'Éternel.

"L'armée russe est décimée, anéantie..."

"Le problème de Vladimir Poutine c'est qu'il n'a pas de stratégie militaire et il est surpris par la résistance de l'armée ukrainienne"

"La Russie est à genoux économiquement. Les sanctions occidentales portent leurs fruits"

"Même les régions russophones de l'Est sont contre Vladimir Poutine"

"Volodymir Zélinski est un héros, un résistant qui ne cédera pas"

"Vladimir Poutine empêche les populations civiles de fuir l'Ukraine"

"La Russie s'embourbe en Ukraine et a du mal à prendre les villes d'Ukraine"

Ci-dessus les déclarations hallucinantes des experts en tout qui écument les plateaux des chaînes de télévision française 

Pendant ce temps, une autre réalité sur le terrain :

- "Nous nous sentons abandonnés par l'Europe pourtant nous défendons ses valeurs. L'armée russe ne cesse de progresser, et nous n'avons pas d'armes, même pas celles qui nous ont été promises" Père d'un soldat ukrainien mort dans le bombardement russe d'une base militaire.

"Europe: l'inflation atteint des prix records à cause de la guerre en Ukraine" Journal européen Sud-Ouest

"Nous serons bientôt à cours de ressources, nous ne pourrons pas tenir encore longtemps" Volodymir Zélinski, Président ukrainien

"Notre objectif n'est pas d'annexer l'Ukraine, malgré la propagande occidentale qui parle d'invasion. Nous menons une action militaire de sécurisation des régions qui subissent des agressions et discriminations permanentes sur les populations russophones depuis 2014 par l'armée ukrainienne aidée par les nazis du groupe Azof". Gouvernement russe

"Nous avons prévu des corridors pour permettre aux populations civiles d'Ukraine de partir des zones de conflit" Sergei Lavrov, Ministre russe des affaires étrangères

"Les occidentaux sont les premières victimes économiques des sanctions contre la Russie. La Russie avait anticipé cette situation avec des mesures qui anéantissent considérablement l'effet pervers des sanctions sur l'économie russe." Économiste français.

"Personne ne peut dire combien de temps les européens vont pouvoir encore tenir à cause des sanctions occidentales contre la Russie. C'est une balle que l'Europe se tire dans la tête, au regard de la dépendance sans alternative immédiate au pétrole, gaz et blé russe, pour ne citer que ces produits. Les dirigeants européens sont devenus fous." Journaliste français.

De qui les médias occidentaux se moquent-ils avec leur propagande mensongère ? Après les mensonges grotesques des USA avec des armes de destruction massives imaginaires en Irak pour assassiner Saddam Hussein et faire main basse sur le pétrole iraquien, après le grossier mensonge sur un prétendu projet de Kadhafi de massacrer son peuple (pour qu'elle raison???), après tous les mensonges des occidentaux sur des prétendues guerres justes au nom des droits de l'Homme et de la démocratie, alors que seuls leurs intérêts égoïstes comptent, qui de raisonnablement constitué peut encore croire ces menteurs invétérés ? Mais il y a toujours des personnes atteintes de crédulité puérile face à cette surenchère nauséabonde. Restons lucides et vigilants.
L'Afrique n'a pas à s'aligner servilement sur les positions occidentales, nous devons considérer nos intérêts.

Comme l'avait si bien dit Nelson Mandela lors d'une interview au cours de laquelle un journaliste américain lui reprochait de s'être rapproché de Fidel Castro, Mouammar Kadhafi et Hugo Chavez, la lucidité de Madiba a répondu à l'obscurantisme du capitalisme américain en cette parole lumineuse : "Le problème des occidentaux c'est qu'ils pensent que leurs ennemis doivent nécessairement être nos ennemis. Quand l'ANC menait son combat pour la liberté durant l'apartheid, ces personnes que vous appelez dictateurs font partie des rares dirigeants au monde qui ont accepté de nous apporter leur soutien logistique et financier. Ils se sont toujours tenus à nos côtés. Donc, nous n'allons pas les rejeter sur des critères de sélection des occidentaux. Nous nous positionnons en fonction de nos intérêts. Voilà ce que vous devez comprendre."
A bon entendeur...

Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo