LE FESTIVAL MBAM ART 2022
CAMEROUN :: EVENEMENTS

CAMEROUN :: LE FESTIVAL MBAM ART 2022 :: CAMEROON

Le festival Mbam’Art de l’année 2022 restera dans les mémoires. Il sera considéré comme le festival de toutes les rencontres. Mbam’Art est un festival qui prend chaque année une dimension internationale, tant la réussite populaire est évidente. Attachée à l’idée d’un festival qui n’est pas du culturel pour du culturel, mais du culturel pour le social, la force attractive de cet évènement provoque dans tout le pays un regard de plus en plus sympathique. Une véritable fête ovationnée et qui trouve un public avide de découvertes dans la construction de son imaginaire. On a vu des exhibitions dans plusieurs villes et villages. Des élites venues en grand nombre ont rehaussé par leur présence les cérémonies. Tous les participants sont unanimes, la fête était belle, ils sont contents de participer à cette grande épopée, qui offre du plaisir à tous les participants.

On pouvait craindre que, comme la plupart des activités culturelles, que cette manifestation de 2022 ne draine que les Mbamois et les nantis de ces deux grands départements, mais c’est tout un peuple, qui s’est pressé aux lieux des festivités. Le challenge est relevé au plus haut niveau par sa couleur et son originalité. Un tonnerre musical a apporté sa goutte de plaisir au festival. Une ambiance carnavalesque.

Le président de cette association en la personne de Mouthé Camille a planté, et en profondeur sur sa terre l’arbre de la culture et de l’ouverture au monde. Durant quelques jours, des dizaines de milliers de tribus variées, réunies, ont pu rencontrer les frères et sœurs, en   échangeant avec eux, en posant des questions pertinentes sur le travail de l’association. Un défilé artistique de nuit comme de jour, sonorisé et frénétique a redoré les animations.

Des élites ont fait le déplacement dans plusieurs villes concernées par la fête. Ils étaient :

 James Owono Biono, Mouté à Bidias Camille, Keye Dogo, Madame Okouda, Rim à Gam, l’honorable Mbang Théodore, Nicole Okala, Arroye Betou j’en passe… Toutefois, plusieurs villes du pays ont réussi à faire danser leurs habitants avec peu de moyens. Sous le haut patronage du ministre des arts et de la culture.

À voir les premières images, la population a eu droit à des festivités de haute facture où les acteurs ont donné le meilleur d’eux-mêmes. Un festival immense pour son côté artistique. 
 Des groupes musicaux ont animé les villes et les villages concernés par le festival en quête de défoulement et de plaisir. Des adultes, tout comme des enfants et des adolescents, étaient à la place des fêtes pour suivre les défilés. Un spectacle inoubliable. Les organisateurs ont mis le paquet.

La soirée de l’élection des Miss de chaque recoin, était arrosée par l’ambiance, d’un public en liesse. Puis, est entré en jeu, le concours de la plus belle femme. De ce côté-là, ils n’ont pas eu d’autre choix, que de brandir la fine fleur de la beauté Mbamoise. C’est ici que le festival a d'ailleurs brandi toute sa force, sa puissance, sa charge émotionnelle, avec des pépites d’or. Le grand Mbam est un endroit sobre. Ils sont les meilleurs, mais ils sont choisis de rester calme.

 Pour le reste, le comité d’organisation a atteint le top. Les Mbamois depuis des années surprennent les curieux et ceux qui avaient des doutes quant à leur capacité à se regrouper et à s’organiser. Il n’aime pas se montrer, sinon il éblouira le monde. Le festival a pendant les jours de festivité, drainé derrière lui, une foule interminable de personnes endiablées.

La culture est le rendez-vous du donner et du recevoir. La jeunesse camerounaise, avide de dialogue, tire dans ces retrouvailles un moment de motivation supplémentaire qui garantit son avenir. C’est d’ailleurs pourquoi comme pour toutes les rencontres culturelles, le public est surtout composé de jeunes gens d’une vingtaine d’années, fer de lance de notre pays. Un beau défi, relevé avec succès dans une région qui a toujours produit des chanteurs et des sportifs de haut niveau.
Outre l’affluence et l’effervescence du public, il faut promouvoir l’incroyable vitalité de notre philosophie culturelle, qui a ébloui les observateurs venus d’ailleurs.

Il convient de rendre hommage aux organisateurs, ils ont montré la richesse culturelle d’une région qui se sent aujourd’hui fier de l’image émouvante qu’ont produit ses ressortissants. Mbam’Art redonne à rêver à la jeunesse Mbamoise. Ce n’est pas la culture qui sauvera le Mbam. Nous le savons, mais cette région, qui a tant besoin d’énergies positives, prendra la culture comme un levier vers des grandes ambitions. Et chaque année approchera qu’on aura un goût pour le début du festival.

Fraternité autour de la grande chaleur des soirées festives, la vie, c’est non seulement des rencontres d’ouverture, mais aussi  des assises ensoleillées, voilà un temps offert à l’autre  frère, qui partage les mêmes valeurs et le même destin.

Lire aussi dans la rubrique EVENEMENTS

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo