COUPLE: LES DEFIS CONTEMPORAINS DE RANEN DOUNPOUO INTERROGE PAR L'ECRIVAIN CALVIN DJOUARI
CAMEROUN :: LIVRES

CAMEROUN :: COUPLE: LES DEFIS CONTEMPORAINS DE RANEN DOUNPOUO INTERROGE PAR L'ECRIVAIN CALVIN DJOUARI :: CAMEROON

Ranen Dounpouo Amidou est camerounais, il est l’auteur d’un essai intitulé « COUPLE : Les DEFIS CONTEMPORAINS » publié par Librinova. L'auteur nous promène dans des récits de notre existence où les couleurs de chaque vie de couple sont des peintures que chacun de nous se fait.  Camer.be l’a rencontré et au cours d’un entretien à bâtons rompu, nous avons découvert un personnage à la plume perlée, qui nous fait voir de façon évidente les travers de la vie conjugale et ses clés de réussite.
 

Bonjour Amidou et merci d’avoir répondu à notre invitation. Peux-tu te présenter à la plupart de nos lecteurs qui te découvrent aujourd’hui ?

Bonjour à vous et à tous les lecteurs merci de me donner cette opportunité pour m’exprimer. Je suis écrivain enseignant et chercheur dans les sciences humaines notamment la sociologie, l’histoire et dans une certaine mesure la psychologie.

Une première question me hante : pourquoi c’est à cet âge que   l’écriture surgit en toi ? N’est-ce pas une affaire qui commence souvent très tôt ?

Déjà j’écris depuis plus de 5 ans, beaucoup des articles scientifiques pour des revues universitaires dans le domaine des sciences humaines. Aujourd’hui je mets sur pied mon premier livre parce que la plupart des travaux universitaires, qui sont d’ailleurs destinés à résoudre des problèmes sociaux ne parviennent pas toujours au grand public. Avec des collègues j’ai pensé qu’il faut sortir un certain nombre des résultats de nos travaux de la stricte sphère intellectuelle pour les rendre plus accessible à monsieur tout le monde. 

Comment écris-tu ? Et pourquoi c’est par un essai que tu fais ta première publication ?

J’écris en étant exigeant avec moi-même, exigeant sur les faits, sur les détails et essayant d’être le plus respectueux possible envers les lecteurs.

C’est de bon ton je commence par un essai car c’est un genre littéraire qui sied à l’environnement professionnel dans lequel je baigne.

Lorsque tu écris qu’est ce qui prend une grande importance chez toi, la phrase, le mot, ou le texte ?

Le message ! surtout le message. Si je peux le faire passer de la façon la plus digeste possible avec un seul mot, une phrase ou un texte, alors je n’hésite pas.

Est-ce que c’est une décision facile, lorsqu’on prend l’initiative d’écrire un essai de 250 pages à la première publication ?

Derrière la décision de publier cet ouvrage, il y a surtout l’envie de donner au public les merveilleux éléments que nous trouvons à chaque fois que nous menons des recherches. Des éléments indispensables pour le bien-être social. Faire en sorte que le public en profite est la principale motivation, quel que fut le volume de la publication.

Quel est le but que tu t’es fixé en tant qu’auteur ?

En tant qu’auteur je mène des combats. Des combats féministes, écologiques ; du coup mon but est non seulement de suivre celles et ceux qui mènent ces combats, mais aussi de fédérer d’autres personnes autour de ces causes.

Quand tu intitules ton livre les « COUPLE : LES DEFIS CONTEMPORAINS. » Est-ce pour dire qu’on ne puisse pas ouvrir les portes de l’amour sans tes clés ?

Loin de là, j’apporte tout simplement une contribution substantielle dans un domaine du savoir dans un fait social qui fait couler beaucoup d’encre. De nombreuses clés existent déjà, mais il faut savoir que le monde évolue et chaque jour de clé plus performante peuvent être fabriquée intellectuellement, c’est ce que je tente de faire sans oublier que d’autres clés existent.

Pourquoi est-il intéressant de se pencher sur les questions de la vie conjugale et familiale aujourd’hui ?

Nous sommes dans un siècle où les mutations sociales se font très rapidement. En une décennie on passe d’une tendance à une autre, que ce soit à travers les comportements ou à travers les influences de l’environnement. Le milieu conjugal étant la cellule de la société, il est directement influencé par ces mutations parfois incontrôlables. C’est pourquoi la sphère conjugale tout comme la famille sont des sujets que la science ne cesse de disséquer pour le bien-être de notre société. 

Un couple doit-il mieux se connaitre avant de se marier ou c’est dans le mariage qu’ils peuvent apprendre à se connaitre ? Parce que l’un des partenaires cache souvent son vrai visage.

Se connaitre c’est une bien grande expression ; nous sommes des êtres changeants. Les partenaires d’un couple doivent surtout connaitre les raisons de la fondation du couple. Si les raisons ne sont pas bien cernées des deux partenaires, se connaitre ne changera pas grand-chose au devenir du couple.

Toi qui connais bien le Cameroun, penses-tu que les couples ont réussi à vivre dans le mariage ce qu’ils pouvaient espérer dans une liaison à vie ?

La tendance au Cameroun est celle qu’on retrouve dans la plupart des pays au monde. Celle de l’idéologie amoureuse née du roman, marquée par l’idéalisation du partenaire, la fusion c’est-à-dire la tendance à vouloir être singulier à avoir la même vision pour tout. On peut ajouter à cela l’émancipation des femmes qui aspirent à plus de liberté, 

Cette tendance qu’on ne peut évidemment pas généraliser à tous les couples fait en sorte que bon nombre de couples mariés ou non, ne traversent pas une décennie.

Tu as dit qu’il est prouvé scientifiquement que l’échiquier social des rencontres amoureuses est verrouillé… et tu ajoutes : qui se ressemble, s’assemble. Quand on introduit la rationalité dans l’amour est-ce que ça donne des résultats plausibles comme les mathématiques ou la physique ? Est-ce que la réalité sociale répond à ces critères scientifiques dont tu parles dans le livre ?

Quel que soit le degré de notre hébétude dans une situation amoureuse, il faut toujours laisser la place à la rationalité, ne serait-ce que pour sa propre sécurité. Rien n’est mathématique dans une relation amoureuse, rien n’est écrit d’avance, c’est pourquoi il faut avoir l’étoffe psychique nécessaire pour être rationnel quand il le faut. Et cela s’acquiert dans la façon dont on a été éduqué.

Est-ce qu’il y a une possibilité de vivre la vie de couple comme une transcendance, parce qu’aujourd’hui la liberté sexuelle se développe de jour en jour ?

Bien qu’on vive dans un monde des libertés, le couple reste la référence centrale pour la vie à deux. Même lorsqu’on est conscient de sa capacité à jouir de ses droits, on est généralement prêt à faire des compromis pour le couple.

Toi qui a l’expérience dans le domaine du fait de ton écrit, peux-tu donner les conseils sur comment choisir son conjoint ?

Le choix du conjoint dans une certaine mesure ne doit pas faire fi du rationnel. Mais dans une mesure certaine le rationnel ne donne pas à 100 pour 100 quant aux attentes qu’on formule à l’endroit du couple. Donc aller à l’instinct, prendre des risques, rend aussi l’aventure amoureuse passionnante.

 Avec l’arrivée de nouvelles technologies, des mariages se sont multipliés à partir des rencontres sur les réseaux sociaux, quels sont tes sentiments par rapport à ces rencontres ?

Les couples contemporains vivent avec leur temps. Tout ce qui est susceptible de mettre les gens en relation est pour moi la bienvenue. Quand il s’agit de trouver l’amour on ne doit pas se fixer des barrières.

Est-ce que la vie de couple accompagne la modernité aujourd’hui ?  Est-ce que cette réalité n’était pas plus intéressante à l’époque de nos aïeux ?

Je ne suis pas un adepte du c’était mieux avant. Les aïeux de nos aïeux diraient aussi que c’était mieux à leur époque qu’à celle de nos aïeux. Comme je l’ai dit le couple vit avec son temps. La vie de couple s’imprègne des mutations sociales, de la modernité.

Lorsqu’on lit tes lignes, je perçois un style différent et même très différent, avec les écrivains de la diaspora africaine. As-tu eu la même sensibilité littéraire chez certains auteurs de la diaspora ?  Y a-t-il une part d’imagination qu’on puisse associer à ces deux styles ?

Je m’inspire beaucoup de mes maitres universitaires, ceux-là mêmes qui m’ont appris à garder l’esprit ouvert afin de forger mes propres idées, mon propre style. Du coup je ne m’enferme pas dans un style et en même temps je ne cherche pas à créer un style hybride, mais je reste fidèle à ce que mes maitres m’ont enseigné tout en ajoutant une dose de ma personnalité. 

Je te laisse carte blanche pour terminer cette interview !

De nos jours il y a beaucoup de production littéraire sur l’amour et sur la vie de couple. Lire tous les ouvrages sur l’amour ne résout pas forcement nos problèmes conjugaux. Le travail que je mets à la disposition du public, éveille, rappelle aussi parfois aux gens ce qu’ils savent déjà et qu’ils n’ont pas souvent su exploiter et surtout nous rappelle que nous avons toujours des atouts et des capacités pour faire certaine chose dans nos vies. Il faut parfois un petit élément pour nous booster et mon travail apparait comme cet élément.

Merci infiniment d’avoir pris le temps de répondre à mes questions.

Je vous en prie, ça été un grand plaisir.

Lire aussi dans la rubrique LIVRES

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo