Université des Montagnes : les premiers architectes ont soutenu
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Université des Montagnes : les premiers architectes ont soutenu :: CAMEROON

Du 25 au 28 janvier, des étudiants de l’Université des Montagnes (UdM), de Bangangté, chef-lieu du département du Ndé, région de l’Ouest du Cameroun, ont présenté leurs travaux de fin de trois années de formation en architecture et en urbanisme.

C’est au Campus annexe de Bastos à Yaoundé que ces soutenances publiques se sont déroulées. Treize étudiants au total de la filière Architecture et Urbanisme (AU) de la Faculté des Sciences et de Technologies (FST), se succèdent, pendant quatre jours, devant un jury constitué des maîtres en la matière.

Des sujets aussi variés que diversifiés, tournent autour des préoccupations liées à l’architecture et à l’urbanisme. C’est sous la supervision de la Doyenne de la FST, Pr Claude Marie Ngabureng et sous la Coordination de M. Samuel Njembé.

Les candidats ont travaillé entre autres, sur la Proposition d'un espace pour spectacles et jeux traditionnels camerounais à Emombo, arrondissement de Yaoundé IV, sur la Conception d'un centre d'urgence pour les Cliniques Universitaire des Montagnes à Banekane ou sur la Rénovation et extension du Musée de Baham.

D’après le chargé de la communication et des relations publiques, Simon Patrice Djomo, lesdits travaux ont été réalisés sous la supervision des enseignants et professionnels en la matière, en l’occurrence, le Pr Théophile Yimgaing Moyo, porteur du projet et premier coordonnateur de la filière AU à l'UdM, décédé quelques mois avant la sortie de cette première cuvée. Ces architectes et urbanistes en devenir n’ont pas tari d’éloges à l’endroit du défunt. Les uns l’ont qualifié d’érudit de l’architecture et les autres de cador de l’urbanisme au Cameroun. 

Arrivés au terme de leurs trois années de formation, les 13 architectes juniors, ont la possibilité de s’inscrire en Master (deux ans), de passer deux années supplémentaires en entreprise, ce qui leur donnera la certification d’entrer dans l’ordre national des architectes, qui exige sept de formation dans le domaine. Des responsables de l’UdM se réjouissent de ce que cette première promotion, qualifiée pour l’emploi, a rendu l’hommage de plus au promoteur de la filière AU.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo