40% de pertes sur les produits cultivés dans l'extrême nord : Quel gâchis
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: 40% de pertes sur les produits cultivés dans l'extrême nord : Quel gâchis :: CAMEROON

Qui peut imaginer, le plus grand bassin de production de riz du Cameroun, un des plus gros bassins de production de Maïs, mil, sorgho, où l’on cultive aussi le manioc, la patate, pomme  de terres et produits maraichères, voilà le potentiel de la région de l’extrême nord .

L’externe nord aurait pu résoudre l’équation de la vie chère au Cameroun. Mais malheureusement 40 % des produits cultivés dans la région sont perdus du fait de la  mauvaise conservation . Cette information est de  la délégation régionale de l’Agriculture pour l’Extrême-Nord citée par l’œil du Sahel.40% de pertes sur les produits cultivés dans une région qui curieusement, présente le taux de famine le plus élevé au cameroun. 

Un séminaire est organisé par le PAM dans la région pour former les agriculteurs à la conservation, mais ce n’est pas tout, car le développement des infrastructures rendrait plus facile l’écoulement des produits. Depuis plusieurs années, 160 .000 tonnes de riz paddy non décortiqués sont stockés dans les magasins de la Société d’expansion et de modernisation de la riziculture à Yagoua (Semry) et à Maga. Les dirigeants avaient évoqué les difficultés de transport pour les acheminer dans les principales villes du pays.

Vivement la fin des travaux sur la route Yaounde-Batchenga-Ntui –Yoko-Lena-Tibati- N’Gaoundéré  qui permettra de relier le grand nord à la capitale en moins de 6 h de temps

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo