Mesure : Une conférence de presse sur le code électoral interdite (Vidéo)
CAMEROUN :: POLITIQUE

CAMEROUN :: Mesure : Une conférence de presse sur le code électoral interdite (Vidéo) :: CAMEROON

Selon le Sous-Préfet de Yaoundé 3ème, il s’agit d’une « ingérence dans les compétences législatives ».

La conférence de presse de la plateforme engagée dans le processus de révision consensuelle du code électoral a été interdite hier, 24 novembre 2021 par le Sous-préfet de l’arrondissement de Yaoundé 3ème. Deux motifs sont brandis par l’administrateur civil pour justifier cette décision à savoir : ingérence dans les compétences législatives et tenue en cours de la session parlementaire. L’article 2 de l’arrêté va plus loin. Il interdit également, sur « l’étendue du ressort territorial de l’arrondissement de Yaoundé 3ème, toute autre manifestation sur le même objet projetée par les mêmes organisateurs ».

Une décision qui passe mal aux yeux de Patricia Tomaïno Ndam Njoya. La présidente de l’UDC, membre de la plateforme, ne cache pas son étonnement. « Nous avons été surpris ce matin de recevoir un document provenant du Sous-préfet qui disait que nous étions en train de nous ingérer dans les matières législatives. Nous sommes surpris parce que nous étions engagés ». Cette posture n’entame pas le moral de l’honorable.

Les membres iront jusqu’au bout selon elle : « Nous allons le faire. Nous ne comptons pas être détournés de l’intérêt de présenter un code électoral amendé consensuel. Avec la constitution du Cameroun, le code électoral doit être modifié. Ce n’est qu’une proposition ».

Nous avons appris qu’une copie du document a été déposée à la présidence de la République avec une décharge. Avec cette décision d’interdiction de la conférence de presse prévue au Hilton Hôtel de Yaoundé, en dépit de la déclaration déposée le 4 novembre, la plateforme se remet à l’opinion tout en se projetant.

« L’opinion publique doit comprendre que le Cameroun est descendu au plus bas de l’échelle. Quant à nous, nous allons continuer. C’était un exercice de présentation. Nous allons maintenant nous organiser pour communiquer dessus. Au cours de cette déclaration faite à l’entrée du Hilton hôtel, Tomaïno Ndam Njoya était entourée des autres leaders ou responsables des partis politiques de la plateforme.

Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo