Affaire Mbombog Mbog Matip: Le tribunal militaire de Yaoundé incompétent
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Affaire Mbombog Mbog Matip: Le tribunal militaire de Yaoundé incompétent :: CAMEROON

L'audience sonorisée de ce lundi 08 Novembre 2021, présidée par madame la juge Ngo Bakoa, a donnée raison au directeur de publication de Climat Social.

Après l'écoute des voïces produits par Emmanuel Mbombog Mbog Matip, le ministère public s'est déclaré incompétent pour défaut de pièces à conviction, avant de demander la libération du journaliste d'investigation qui enquêtait sur un présumé coup d'Etat contre le président de la République du Cameroun et le vol des grosses cylindrées au Togo par des Camerounais impliquant les hautes personnalités de la République proches du chef de l'État et certains hauts gradés de l'armée.

Alors qu'il enquêtait sur ces deux affaires, Mbombog Mbog Matip a été enlevé de son domicile le 17 Août 2020 puis conduit à la direction de la sécurité militaire (Sémil) ensuite au secrétariat de la défense (Ses) où il a passé trois semaines avant d'être déféré à la prison centrale de Yaoundé-Kodengui le 7 Septembre 2020 par le lieutenant colonel, juge d'instruction du tribunal militaire, Jacques Baudouin Misse Ndjone.

Détenu abusivement pour « propagation de fausses nouvelles» à la prison centrale de Yaoundé-Kondengui, le journaliste d'investigation bientôt libre. Son affaire a été renvoyée ce jour au 13 décembre 2021 pour délibéré.

Le Syndicat National des Journalistes Indépendants du Cameroun en abrégé SYNAJIC, se félicite de son rôle joué dans cette affaire.

Le SYNAJIC félicite la justice camerounaise et par la même occasion, exhorte ses membres,les promoteurs des médias et les journalistes de la presse nationale et internationale à se rendre massivement au tribunal militaire de Yaoundé le 13 Décembre pour célébrer ce vaillant patriote qui a passé plus d'une année en prison pour rien car selon toute vraisemblance, arrêté arbitrairement pour des raisons personnelles.

Il faut relèver au passage l'intérêt porté à cette affaire par plusieurs organisations internationales de défense des droits des journalistes qui se sont joints au SYNAJIC et n'ont eu de cesse de manifester leur solidarité en faveur d'un procès équitable et conforme au respect des droits des journalistes dans le monde entier.
 
Alex Koko à Dang, président national du SYNAJIC

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo