Douala : Un livre contre le pouvoir interdit de dédicace
CAMEROUN :: POLITIQUE

CAMEROUN :: Douala : Un livre contre le pouvoir interdit de dédicace :: CAMEROON

Chez lui au quartier Logbaba, Jean Baptiste HOMSI cache à peine son amertume après l’interdiction de la dédicace de son ouvrage. Le livre qu’il a entre les mains ce jour-là est intitulé : « Cameroun, le pouvoir du Mensonge ». Programmée le 13 octobre dernier, la dédicace de l’ouvrage a été interdite par l’institut catholique Saint Gérôme de Douala.

L’école censée abriter la dédicace évoque deux raisons. D’une part l’absence d’une demande écrite de mise à disposition de la salle et le caractère apolitique de l’université. Vice-Président de l’Union internationale des associations patronales chrétiennes, le plus important mouvement patronal chrétien au monde, Jean Baptiste HOMSI rappelle ses relations privilégiées avec les responsables catholique au Cameroun et à Douala en particulier.

Il dit avoir obtenu la salle sollicitée plusieurs fois sans demande formelle par le passé. Le problème ? Est-ce l’engagement de l’auteur dans l’opposition le problème ? Le postfacier de l’ouvrage, le prêtre Ludovic LADO connu pour ses positions critiques n’hésite pas. Il souligne que l’université est le lieu par excellence du débat contradictoire.

Contacté, l’administrateur de l’institut catholique Saint Gérôme Emmanuel POHOWE n’a pas souhaité accorder d’interview rappelant les motifs contenus dans sa note d’interdiction. Les organisations de la société civile condamnent une démarche qui viole les dispositions de l’article 19 du pacte international des Droits civils et politiques, l’article 9 de la charte africaine des droits de l’homme et la liberté d’opinion consacré par la constitution.

Jean Baptiste HOMSI, 68 ans est cadre du MRC. Incarcéré à la prison centrale de Yaoundé en 2019 dans le contexte de la contestation des résultats de la présidentielle, il décrit dans son essai les visages d’un pouvoir autocratiques dont le Mensonge est l’arme principale de survie. L’ouvrage de 306 pages est préfacé par l’ancien ministre de Laurent Gbagbo Charles BLE GOUDE récemment blanchi par la CPI. Il est paru aux éditions du Shabel

Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo